samedi 15 décembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Finances > Banques > La SNL se lance dans le leasing immobilier

La SNL se lance dans le leasing immobilier

Le produit sera proposé début 2013 au PME

La Société nationale de leasing (SNL), spécialisée dans l’offre du leasing mobilier, est en voie de finaliser les modalités techniques et pratiques relatives au leasing immobilier professionnel.

Ce nouveau produit sera commercialisé dès l’année prochaine. Ainsi les PME pourront acquérir par le truchement du leasing des terrains bâtis à usage professionnel, des immeubles administratifs, des magasins et même des installations industrielles et commerciales.
La SNL financera à 100% le bien immobilier, sans l’exigence d’un apport personnel ni de garantie.

En proposant cette offre à ses clients la SNL devient le troisième établissement financier publique autorisé à commercialiser le leasing immobilier après la Société de Refinancement Hypothécaire (SRH) et « Ijar leasing Algérie ».

La première avait été autorisée en mars dernier par le Conseil de la monnaie et du crédit à élargir ses activités au leasing immobilier. Alors que la seconde est entrée sur le marché en 2011 Pour rappel, le leasing est une opération commerciale et financière par laquelle une société financière
(crédit-bailleur) achète un bien à usage professionnel, commercial ou industriel pour le céder à un tiers (crédit-preneur) en vue de l’exploiter pour une durée déterminée en contrepartie d’un loyer à verser régulièrement à l’établissement financier.

A la fin du contrat, le crédit-preneur peut restituer le bien au bailleur, demander le renouvellement du contrat ou acquérir le bien au prix convenu dans le contrat. Le leasing est destiné aux PME qui ont au minimum deux ans d’existence Pour rappel la SNL que dirige Krim Mohamed est la première société publique de leasing en Algérie.

Opérationnelle depuis mars 2012, elle est dotée d’un capital de 3,5 milliards de DA, détenu par la Banque nationale d’Algérie (BNA) et la Banque de développement local (BDL).

Par Rabah Nadri