mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > DZentreprise > Contributions > La gestion du risque industriel

La gestion du risque industriel

Dans notre précédent numéro nous avions indiqué que le risque est un événement ou une action qui affecte la capacité de l’entreprise à atteindre ses objectifs ou à assurer sa pérennité. Nous avions identifiés les risques auxquels peut être confronté une entreprise. Dans ce numéro on identifie les quatre manières de gérer le risque industriel, par ordre croissant de coût.

La prévention :
Des mesures peuvent être prises pour limiter l’apparition de l’événement redouté. Cette stratégie est le plus souvent appliquée en premier lieu et surtout lorsque le danger est dramatique (brûlure grave, chute de grande hauteur, coupure, pouvant entrainer la mort ou des effets subléthaux). La prévention peut aussi se faire par “évitement”, c’est-à-dire, l’activité présentant un risque peut être suspendue.
Du point de vue des décideurs, cette stratégie est la moins risquée et la moins chère, mais elle est un frein au développement de l’entreprise. De plus, la plupart du temps, elle reporte le risque sur d’autres entreprises, ou bien elle le remet à plus tard. Si le risque est susceptible de devenir majeur, l’évitement n’est pas une attitude responsable.
L’acceptation :
L’acceptation d’un risque fait suite à une étude de danger. Cette étude permet d’évaluer les dommages pouvant être causés à des personnes exposées si l’événement redouté a lieu.
Ainsi, un risque sans gravité conséquente peut être accepté par les travailleurs au compte de l’entreprise. Par exemple “certains électriciens refusent de porter de gros gants en caoutchouc lorsqu’ils travaillent hors-tension, et de devoir les retirer toutes les 10 minutes pour dénuder un fil”.
L’acceptation est aussi valable lorsque le moyen de protection coûte trop cher ou gêne énormément l’ouvrier dans sa tâche. Cette approche ne permet pas de protéger les personnels ni l’outil de production tant qu’aucune volonté de réduction du risque ne se manifeste.
La réduction du risque :
Veille, identification des risques par l’audit, analyse par la recherche des facteurs de risques et des vulnérabilités, maîtrise des risques par les mesures de prévention et de protection : c’est la démarche classique de gestion des risques.
Le transfert :
A titre financier, le transfert de risque s’établit lorsque qu’une assurance ou toute autre forme de couverture de risque financier ou garantie financière est contractée par le dirigeant confronté au risque (ex. assurance crédit). Ces garanties ne sont pas exhaustives pour couvrir le risque économique et financier.
En cas de risque pénal pris par le dirigeant, ce transfert peut être réduit à néant.
A titre opérationnel et économique, ce transfert s’effectue lorsque l’entreprise sous-traite l’activité à risque sous une forme ou une autre (sous-traitance directe, en cascade, co-traitance, externalisation ou outsourcing en anglais) ; un sous-traitant sérieux et qualifié pourra faire payer très cher sa prestation mais aussi démontrer qu’il gère mieux le risque pour un prix équivalent voire inférieur, et le recours à un sous-traitant non qualifié ou dédaigneux du risque fera courir un risque encore plus grand.
Normes :
BS 6079-3 : 2000 – “Project Management : Guide to the management of business related project risk”
Guide ISO 73 – “Gestion du risque – Vocabulaire – Principes directeurs pour l’utilisation dans les normes” Juin 2002
FD X50-117 – “Management des risques d’un projet” Mars 2003

Terminologie

ACCEPTATION DU RISQUE (Risk acceptance)
Décision de faire face aux conséquences d’un risque.
ALÉA (Hazard)
Événement identifiable et dont la probabilité d’occurrence n’est pas quantifiable (AFNOR – FD X50-117).
ANALYSE DES RISQUES D’UN PROJET (Project risk analysis)
Processus d’identification, d’estimation et d’évaluation des risques afin de décider du traitement des risques retenus (AFNOR – FD X50-117).
APPRECIATION DU RISQUE (Risk assessment)
Processus d’identification des risques et de détermination du type d’analyse à mener pour chacun d’eux (analyse qualitative ou analyse quantitative).
CARACTERISATION DES RISQUES (Risk description)
Processus visant à déterminer les caractéristiques essentielles (causes, nature, origine, conséquences…) des risques.
CLASSE DE RISQUES (Risk class)
Ensemble cohérent de risques quant à leur nature et aux responsabilités associées à leur management (AFNOR – FD X50-117).
COMMUNICATION RELATIVE A UN RISQUE (Risk communication)
Echange ou partage d’informations concernant le risque entre un décideur et d’autres parties prenantes (ISO – Guide ISO 73).
CONSÉQUENCE (Consequence)
Résultat d’un événement (ISO – Guide ISO 73).
COUVERTURE FINANCIERE DU RISQUE (Risk financing)
Réserve de fonds pour couvrir les coûts de mise en œuvre du traitement du risque et les coûts associés (ISO – Guide ISO 73).
CRITERES DE RISQUE (Risk criteria)
Termes de référence permettant d’apprécier l’importance des risques (ISO – Guide ISO 73).
CRITICITÉ D’UN RISQUE (Severity)
Niveau d’importance d’un risque résultant de la combinaison de ses caractéristiques quantifiées : la gravité de ses conséquences, sa possibilité d’apparition et/ou sa possibilité de détection (AFNOR – FD X50-117).
DETECTABILITE (Detectability)
Capacité à pouvoir identifier des indicateurs de survenance (ou symptômes) d’un risque et à réagir.
DOSSIER DE MANAGEMENT DES RISQUES (Risk response plan)
Ensemble des documents rassemblant tout au long de la vie d’un projet les informations sur les risques identifiés (description, causes, criticité, actions de traitement, statut, responsable…).
ESTIMATION DES RISQUES (Risk estimating)
Processus utilisé pour affecter des valeurs à la probabilité d’apparition et à la gravité d’un risque (ISO – Guide ISO 73).
ÉVALUATION DES RISQUES (Risk evaluation)
Processus de comparaison et de hiérarchisation des risques estimés avec des critères de risque donnés pour déterminer l’importance d’un risque (ISO – Guide ISO 73).
ÉVALUATION DES RISQUES (Risk evaluation)
Processus de comparaison et de hiérarchisation des risques estimés avec des critères de risque donnés pour déterminer l’importance d’un risque (ISO – Guide ISO 73).
EVITEMENT DU RISQUE (Risk avoidance)
Voir le terme “REFUS DU RISQUE”.
EXPOSITION AU RISQUE (Risk exposure)
Indicateur résultant du produit de la probabilité d’apparition du risque par les coûts associés.
FRÉQUENCE D’APPARITION (Frequency)
Correspond au nombre d’observations de la survenance d’événements plus ou moins similaires sur une période passée.
FINANCEMENT DU RISQUE (Risk financing)
Réserve de fonds pour couvrir les coûts de mise en œuvre du traitement du risque et les coûts associés.
FICHE DE RISQUE (Risk sheet)
Document qui formalise, de manière synthétique, les principales caractéris- tiques (nature, probabilité d’apparition, gravité des conséquences…) et les mesures associées à un risque.
GESTION DES RISQUES D’UN PROJET (Project risk control)
Processus de traitement, de suivi et de contrôle, et de mémorisation des risques recensés et des actions entreprises pour les traiter (AFNOR – FD X50-117).
GRAVITÉ DES CONSEQUENCES (Severity of consequences, Impact)
Importance des conséquences de l’événement redouté sur les différents objectifs du projet.
IDENTIFICATION DES RISQUES (Risk identification)
Processus permettant de trouver et de lister les risques encourus par le projet.
IMPRÉVU (Unforeseen)
Evénement non-identifiable dont les conséquences peuvent être favorables ou défavorables (AFNOR – FD X50-117).
INCERTITUDE (Uncertainty)
Situation résultant d’une insuffisance d’informations.
MANAGEMENT DES RISQUES D’UN PROJET (Project risk management)
Processus d’application de la politique de l’organisme permettant la mise en œuvre itérative et continue de l’analyse et de la gestion des risques d’un projet (AFNOR – FD X50-117).
MITIGATION (Risk mitigation)
Adoption de mesures pour diminuer les risques, en diminuant la probabilité d’occurrence des événements défavorables ou en réduisant leurs conséquences s’ils surviennent (PMI – PMBOK).
OPPORTUNITE (Opportunity)
Evénement dont les conséquences potentielles sont favorables à l’atteinte des objectifs du projet.
PERCEPTION DU RISQUE (Risk perception)
Manière dont une partie prenante considère un risque à partir d’un ensemble de valeurs ou de préoccupations (ISO – Guide ISO 73).
PÉRIODE ACTIVE (Active period)
Période durant laquelle le risque est susceptible de se manifester (AFNOR – FD X50-117).
PILOTE DE RISQUE (Risk controler)
Personne chargée de recueillir les informations sur le risque, de définir et mettre en oeuvre les stratégies de traitement de ce risque et d’en assurer le suivi (AFNOR – FD X50-117).
PLAN DE MANAGEMENT DES RISQUES (Risk management plan)
Document définissant la mise en oeuvre du management des risques dans le projet.
PRISE DE RISQUE (Risk ownership)
Acceptation de la possibilité de la charge d’une perte, ou du bénéfice d’un gain, d’un risque particulier (ISO – Guide ISO 73).
PROBABILITÉ D’APPARITION (Probability of occurence)
Degré de vraisemblance de l’occurrence d’un événement.
PROBABILITÉ DE DÉTECTION (Probability of detection)
Degré de vraisemblance pour que les signes précurseurs de l’apparition de l’événement redouté puissent être détectés (AFNOR – FD X50-117).
PROBLEME (Problem)
Evénement s’étant déjà manifesté et susceptible d’affecter les objectifs du projet (AFNOR – FD X50-117).
REFUS DU RISQUE (Risk avoidance)
Décision visant à ne pas être impliqué dans une situation à risque, ou dans une action visant à se retirer d’une situation à risque (ISO – Guide ISO 73).
REGISTRE DES RISQUES (Risk register)
Dossier regroupant l’ensemble des fiches de risque.
RISQUE D’UN PROJET (Project risk)
Evénement dont l’apparition n’est pas certaine et dont la manifestation est susceptible d’affecter les objectifs du projet (AFNOR – FD X50-117).
RISQUE SECONDAIRE (Secondary risk)
Risque résultant directement de la mise en œuvre d’une stratégie de réponse.
RISQUE RÉSIDUEL (Residual risk)
Risque subsistant après le traitement du risque (ISO – Guide ISO 73).
SUIVI ET CONTROLE DES RISQUES (Risk monitoring and control)
Processus itératif d’identification, d’évaluation et de traitement des risques. Il consiste à :

  • Suivre les actions de traitement des risques.
  • Surveiller les risques (évolution, déclenchement…).
  • Communiquer sur les risques avec tous les acteurs.
  • Capitaliser les informations issues du processus de management des risques.
  • Assurer la continuité (management) du processus tout au long du projet (AFNOR – FD X50-117).

TRAITEMENT DU RISQUE (Risk treatment)
Processus de sélection et de mise en œuvre des mesures visant à modifier le risque (ISO – Guide ISO 73).
TRANSFERT DU RISQUE (Risk transfer)
Partage avec une autre partie du bénéfice du gain, ou de la charge de la perte, d’un risque particulier (ISO – Guide ISO 73).

Dr Abdelaziz Saiad