mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Management > Marketing > La Foire Internationale d’Alger, un incontournable pôle d’échanges

La Foire Internationale d’Alger, un incontournable pôle d’échanges

Placée cette année sous le signe des festivités du cinquantenaire de l’indépendance.

La 45e Foire internationale d’Alger (FIA 2012), n’a finalement pas, comme les précédentes, dérogé à la règle en suscitant un engouement particulier
autant chez les professionnels que parmi le large public. Ils étaient, selon les chiffres avancés par les organisateurs, un peu plus de 200 000 personnes, dont 15% de professionnels venu de nouveau en force découvrir les nouveautés offertes par la désormais plus importante manifestation économique et commerciale annuelle organisée en Algérie.

Tous domaines confondus. Au bout d’une semaine pleine entre expositions, rencontres professionnelles et d’animations destinées aux opérateurs économiques et à un public venu en force pour la découverte, on aura pu mesurer le chemin parcouru à un moment charnière du pays qui s’apprête à fêter le cinquantenaire du recouvrement de l’Indépendance.

Une semaine durant, le Palais des expositions des Pins-Maritimes à Alger s’est révélé exigu pour contenir la grande foule qui n’aura pas fait le déplacement pour rien avec cette occasion offerte d’apprécier, à l’occasion, les produits des expositions organisées par près d’un millier de participants dont 620 étrangers représentant 36 pays et 370 nationaux.

Un bilan qualifié déjà de positif par l’organisateur historique de l’évènement, la Safex.
Placée donc sous le thème «50 ans d’édification», la 45e FIA, qui a été, comme le veut la tradition, inaugurée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en présence de membres du gouvernement, est restée fidèle à sa vocation en constituant ainsi une opportunité, insistent les organisateurs, «pour les entreprises et hommes d’affaires algériens d’opérer un recentrage stratégique pour imposer des relations économiques structurelles basées sur un apport réel d’investissements directs créateurs d’emplois et de richesses, un transfert technologique palpable et une formation de nos ressources humaines.» Secteurs concernés : les services, l’ameublement et la décoration, la sidérurgie et la métallurgie et les matériaux de construction. A signaler que le pavillon national, qui a regroupé 370 entreprises dont 80% sont des PME, a été largement dominé par le secteur privé représenté en force avec l’ambition affichée de faire connaître davantage leurs produits sur le marché national et franchir le pas de l’export, en amorçant une entrée sur les marchés internationaux.

De même que neuf pays d’Europe, quatre d’Asie, six des Amériques, huit du Monde arabe et un pays d’Afrique ont pris part à la manifestation. Enfin, il faut rappeler que l’Egypte, qui a participé avec plus d’une soixantaine de sociétés, activant notamment dans les secteurs du textile et tapisserie, l’agroalimentaire, l’industrie chimique, la métallurgie, l’engineering et la pharmacie, était l’invitée d’honneur de cette édition.

Par Rabah Mazigh