mardi 14 août 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Industrie > Automobile > Industrie automobile : Bouchouareb “déclenche” le compte à rebours

Industrie automobile : Bouchouareb “déclenche” le compte à rebours

Il ne  reste  aux  concessionnaires automobiles agrées  que 6 mois  pour se conformer au cahier de charges régissant leur activité et à l’article 52 de la loi de finances 2014  qui les obligent  à installer  une activité industrielle,  semi-industrielle ou toute autre activité ayant un lien avec le secteur automobile dans les trois ans qui suivent la publication de la LF2014 au journal officiel, soit fin 2016.

Au-delà de cette date, c’est à dire début janvier 2017 ,  ceux qui ne satisferont pas cette exigence  verront leur agrément retiré.  Une prolongation de délai n’étant ni  envisagée, ni envisageable.   C’est ce qu’a laissé entendre hier  le ministre de l’Industrie et des Mines dont l’annonce vient de “déclencher” le compte à rebours.

Pour rappel, Abddeslam Bouchouareb avait le 29 juin  dernier rappelé via une circulaire  l’obligation faite aux concessionnaires automobiles agrées d’investir dans une activité industrielle avant échéance.

A ce jour sur les 40 concessionnaires automobiles agrées, seuls Sovac, Peugeot, Iveco, Toyota et Tahkout, ont ficelé leurs projets.  Ceux de  Nissan et Ford,  encore à l’étude au niveau du département Bouchourab devraient  être libérés  d’ici la fin de la semaine prochaine.

La date butoir étant fixée au 1er  janvier 2017, il ne reste plus que 6 mois aux 33 concessionnaires retardataires pour se conformer à l’article 52 de la LF 2014 et présenter des projets. Notons enfin, que de nombreux concessionnaires se sentent  handicapés par l’indisponibilité du foncier.

S.M.