vendredi 16 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Economie > Regional > Illizi : Le microprojet est un modèle dans la région.

Illizi : Le microprojet est un modèle dans la région.

L’entreprise de menuiserie de Bordj Omar Driss fait parler d’elle.

Une micro-entreprise de menuiserie bâtiment, créée depuis peu dans la commune de Bordj Omar Driss (Illizi), constitue un modèle de réussite dans cette région du sud du pays.

Cette entité, première du genre dans la région, montée en 2011 par Abdallah Abouda (35 ans), par le biais du dispositif de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), a été un défi relevé dans cette zone enclavée ou fait défaut ce type de structures économiques.

“un rêve d’enfance” est devenu réalité après avoir bénéficié en 1996, à la fin de son cursus scolaire, d’une formation au centre de la formation professionnel de Tamanrasset qui lui a permis par la suite de lancer cette entité économique visant à approvisionner le marché local en produits de menuiserie-bâtiment, cadres, portes et fenêtres notamment.

Ses articles se vendent bien localement, la commune a, à titre d’encouragement de ce type d’initiatives locales, signé plusieurs marchés avec cette micro-entreprise, pour les besoins de ses projets.

Le jeune Abdallah, animé d’une volonté à toute épreuve, a embauché onze personnes, dont deux apprentis parmi les jeunes de sa région et a contribué ainsi à la formation de ses pairs et à la résorption du chômage.

Ahmed, 20 ans, qui poursuit une formation par apprentissage au niveau de cette micro-entreprise, s’est déclaré satisfait de la création de cette entité qui s’est non seulement impliquée dans la formation des jeunes de la région, mais qui leur ouvre aussi des horizons pour le montage de leurs propres entités économiques dans le futur.

Conscient de l’importance du défi à relever dans ce créneau, Abdallah Bouda, qui s’est fait un nom dans sa commune, n’a pas manqué, toutefois, d’énumérer certaines contraintes rencontrées sur le terrain.
Parmi celles-ci, le manque de matières premières et leur acheminement depuis Ouargla sur plus de 500 km, en plus de l’absence de moyens de commercialisation et de publicité lui permettant de tisser des relations commerciales avec de nombreux clients et commerçants des régions voisines.

Le jeune promoteur saisit l’opportunité pour appeler les jeunes titulaires de capacités professionnelles à mettre à profit les avantages accordés par le biais des dispositifs de soutien à l’emploi mis en place par l’Etat pour donner forme à leurs rêves et contribuer au développement de la région et de l’économie nationale.