mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Economie > International > General Mills : Suppression de 725 emplois.

General Mills : Suppression de 725 emplois.

La quête d’aliments plus sains lui a porté préjudice.

Dans un nouveau plan de restructuration visant à accélérer sa croissance à l’international, le groupe agroalimentaire américain General Mills veut supprimer entre 675 et 725 emplois.
Baptisé Project Compass, ce plan vise à réduire les coûts et à économiser entre 45 et 50 millions de dollars.

Ces économies se traduiront dans les faits par une charge avant impôts liée aux indemnités de licenciement comprise entre 57 et 62 millions.

La plus grosse partie de ces indemnités sera inscrite dans les comptes du premier trimestre de l’exercice 2016.

General Mills n’apporte aucune précision quant aux régions géographiques que touchera ce plan de restructuration ni sur les profils concernés par la réduction. Il indique, toutefois, dans un communiqué boursier, que ce plan lui permettra d’accélérer sa croissance à l’international et de réduire aussi ses frais administratifs.

General Mills qui produit les glaces Häagen-Dazs, les céréales Cheerios, les légumes en boîte Géant Vert et des ingrédients de cuisine Tex-mex Old El Paso, a déjà opéré des suppressions d’emplois depuis le début de l’année 2015.
En fait, dès l’année 2012, le groupe avait commencé par supprimer 850 emplois.

En 2014, une autre réduction, bien plus importante, a vu la suppression de 1 400 postes d’emploi. Décidément, la machine est bien lancée puisque dès le début de l’année, le groupe basé à Minneapolis avait annoncé qu’il allait fermer deux sites et supprimer par la même 500 emplois.

Le groupe, qui employait 43 000 personnes à travers le monde, est confronté, tout comme d’autres grands groupes activant dans l’alimentaire, aux changements affichés par les consommateurs à la recherche d’aliments plus sains.