jeudi 15 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Entreprise > Un Produit > Faderco inaugure un complexe industriel à Sétif

Faderco inaugure un complexe industriel à Sétif

Il renforce les trois sites de production déjà existants

«Plus de 650 millions de couches-culottes seront annuellement mises sur le marché. En outre, 70 millions d’unités de couches pour adultes seront produites chaque année. La demande nationale sera ainsi satisfaite à 100%, l’usine de Sétif devant mettre fin aux pénuries répétées des couches pour adultes»

«Ce jour est un tournant historique. Il y a 8 mois nous fêtions les 25 ans de l’entreprise et nous annoncions, à l’occasion, l’inauguration de l’usine de Sétif à la fin du 1er semestre 2012. C’est désormais chose faite ! En ce 5 juillet 2012, le rêve de tous les actionnaires et de tout le personnel de la société s’est concrétisé, de surcroit un jour où l’on fête le cinquantième anniversaire de l’indépendance de notre pays»,  
a confié à la presse le directeur général de Faderco, Aomar Habes, en marge de l’inauguration du complexe industriel de Sétif  pour la fabrication de produits d’hygiène adultes et de papiers sanitaires et domestiques.

Une réalisation qui vient renforcer les trois sites de production de Faderco déjà existants, à Alger  (Eucalyptus, Meftah et Oued Smar).
Le complexe, situé dans la zone industrielle de Sétif, a coûté  plus de 25 millions d’euros.

Il devrait, à terme, employer quelques 300 personnes. Aujourd’hui, il fonctionne avec 125 employés «dont l’encadrement est sortie de l’université de Sétif » affirme un des cadres de Faderco, présent sur site le jour de l’inauguration officielle faite par le wali de Sétif en présence des autorités locales et de nombreux journalistes conviés par Faderco à couvrir l’évènement.

L’occasion de rappeler que le complexe industriel, qui s’étale sur une superficie de 35 000 m2 dont 18 196 bâtis, «a été le fruit de facilitations accordées par la wilaya» aux investisseurs privés.

«En 2007, nous avions  appris qu’il y avait des opportunités à Sétif. Notre  industrie demande beaucoup d’espace, nous avons trois usines à Alger, et au niveau de la capitale il n y pas d’assiette, nous avons déposé notre dossier à la Calpiref et le résultat est là !», tient à préciser le DG de Faderco  qui reconnaît, qu’au départ, il y avait la crainte  de la distance.
«Avant, et pour rallier Sétif, il nous fallait 8 heures mais aujourd’hui, et avec l’autoroute Est Ouest, 2 h 30 mn suffisent pour parcourir le trajet qui sépare Alger de Sétif.»

Nouveau challenge de Faderco  , monter une usine de fabrication de papier

Et d’ajouter que les investisseurs devraient penser à sortir de la capitale, où le foncier se fait de plus en plus rare.

«J’ai toujours dit au Forum des chefs d’entreprises qu’il fallait sortir d’Alger et créer de l’emploi ailleurs», fait remarquer Aomar Habes qui, et en marge de l’inauguration de cette nouvelle usine, a reçu  la décision de l’implantation dans la wilaya de Sétif  d’une autre complexe industriel baptisé Sétif II.

Ainsi, six (6) hectares ont été octroyés à Faderco pour l’implantation de cet autre site qui devrait entrer en production dès janvier 2014. Une autre bonne nouvelle, sachant que Sétif II va permettre la création de 300 emplois directs et quelques 12 000 emplois indirects.

Avec ces deux nouvelles unités (Sétif I et Sétif II), le leader national des produits d’hygiène, qui détient pas moins de 60% de parts de marché, contribue d’une manière effective au développement de la filière papeterie en Algérie .

L’importation de changes pour adultes coute à l’État plus de 14 millions de dollars

Ainsi, tous les produits dérivés du coton et articles d’hygiène féminins, infantiles, d’incontinence à matelas absorbants, dont les couches pour adultes et autres articles, seront désormais fabriqués par Faderco à Sétif pour satisfaire la demande nationale.

De nouveaux arguments qui doivent faciliter l’introduction au marché à l’international en ambitionnant d’exporter notamment vers le Maroc, la Tunisie, la Libye et le Niger.

«Plus de 650 millions de couches-culottes seront annuellement mises sur le marché. En outre, 70 millions d’unités de couches pour adultes seront produites chaque année.

La demande nationale sera ainsi satisfaite à 100%, l’usine de Sétif devant mettre fin aux pénuries répétées des couches pour adultes» indique Aomar Habes qui souligne que l’importation de changes pour adultes a coûté à l’État plus de 14 millions de dollars.

Le tout Formation

S’agissant du volet formation du personnel, on insiste au niveau de la DRH de Faderco qu’un ambitieux programme a été mis sur pied.

Comme le confirme d’ailleurs le budget conséquent qui est annuellement alloué à ce domaine et que dispense un «cabinet de renom» précise le DG qui ajoute qu’  «en ce qui concerne les machinistes, les contrats d’acquisition du matériel et équipement chez des  fournisseurs étrangers stipulent la prise en charge des  équipes  de Faderco soit en Algérie avec des cycles de 3 à 4 jours soit à l’étranger sur site (…)
La sérénité de notre entreprise fait que nous avons très peu de mouvement et donc pas de va et vient du personnel. D’ailleurs, la première personne recrutée par l’entreprise, M.Hamid Boutaghène, est toujours avec nous, après 25 ans. Nous constituons une tradition.
L’expérience dans la maintenance est acquise et nous la mesurons par le taux d’efficiences de nos machines qui est de 75% »

Label qualité et concurrence déloyale

Les produits Faderco peuvent-ils rivaliser avec les produits importés de renommée internationale (serviettes hygiéniques et langes pour bébé) ?

La question a été posée au DG de Faderco au cours de la conférence de presse qu’il a animé.
Et il se veut formel: le label qualité y est. «Les articles de Faderco sont labellisés et n’ont rien à envier à ceux de l’importation.

Ils sont même exportables» insiste-t-il, tout en tenant à rappeler que l’unité inaugurée le 5 juillet 2012, tout comme l’unité de Sétif II, s’inscrit dans une logique de développement de Faderco qui modernise ses outils de production.

«C’est ce qui va  renforcer notre position de leader sur le marché algérien et nous permettre d’améliorer encore un peu plus la qualité de vie des Algériens. Il faut savoir que 60% de la matière utilisée par les transformateurs est importé, la pâte à papier est fournie par des pays connus. On s’approvisionne tous chez le même fournisseur.
Donc la matière première qu’on utilise est celle utilisé par les grandes marques internationales européennes et américaines» conclue Aomar Habes qui, en réponse à un journaliste qui lui demandait s’il ne craignait pas de voir ses investissements échouer en raison de l’inondation du marché par des produits d’hygiènes importés à moindre coût et sur lesquelles les «importateurs» ne paient aucune taxe, soutient qu’il est «conscient que la concurrence illégale est un danger qui menace nos affaires mais nous investissons davantage car nous savons que les pouvoirs publics sont aussi sensibles que nous et qu’ils vont incessamment mettre fin à la concurrence déloyale qui menace la production nationale et, du coup, les centaines de postes d’emploi que nous créons.»

Faderco Complexe industriel Sétif

La production sera assurée par 10 lignes de production:
5 lignes production Hygiène infantile
4 lignes production hygiène papier
1 ligne production hygiène adulte
Effectifs FADERCO au 30 Juin 2012 : 607 personnes
Effectifs filiale de distribution DIFEX au 30 Juin 2012 : 270 personnes
Prévisions Effectifs filiale de distribution DIFEX au 31 Décembre 2012 : 350 personnes
La mise en service du complexe industriel de Sétif, FADERCO, comptera les effectifs suivants:
Effectifs Sétif au 30 Juin 2012 : 125 Personnes
Prévisions Effectifs FADERCO Sétif au 31 Décembre 2012 : + 500 personnes
COMPLEXE INDUSTRIEL
FADERCO SETIF
Le complexe FADERCO Sétif, générera au + 500 emplois directs et + 2 500 emplois indirects dans la région.

FADERCO une Sucess Story

Créée en 1986 par une femme pharmacienne à l’esprit visionnaire, l’entreprise FADERCO est une société par actions (SPA), à caractère industriel.
Cette société de droit algérien s’est spécialisée dans la fabrication de produits dérivés de coton et démarre avec la commercialisation de coton-tige et de tampons hygiéniques.
Durant les dix premières années, FADERCO continue son activité et prépare le développement d’une large gamme de produits d’hygiène.
En 2001, FADERCO lance sa serviette hygiénique de marque Awane, qui a connu un franc succès auprès des algériennes et atteint, après une année de lancement, 35% de parts de marché. Ce succès se pérennise dans le temps, et confère à Awane une place de leader avec plus de 60% de parts de marché en 2012.
FADERCO continue le développement de la protection féminine et élargit cette gamme à des produits élaborés, répondants aux besoins des consommatrices algériennes, le concept Awane Pocket est lancé.
Conjointement à ce succès, FADERCO s’investit dans le développement de l’hygiène infantile et donne le coup d’envoi d’une unité de production de changes pour bébé.
Mettant la qualité au centre de ses ambitions, FADERCO instaure un système de management de la qualité au standard international, qui se concrétise en 2010 par une certification ISO 9001 version 2008.

Une entreprise 100% algérienne

Entreprise pionnière dans le secteur de l’hygiène corporelle en Algérie, FADERCO a su acquérir au cours des 25 dernières années une expertise en matière de fabrication, de commercialisation et de distribution de ses produits en Algérie et à l’international (pays du Maghreb et Afrique).

Aujourd’hui, FADERCO est une entreprise prospère, qui emploi 600 personnes, réparties sur 3 sites de production, Eucalyptus, Meftah et Oued Smar. Avec le lancement du nouveau complexe industriel de Sétif, qui emploiera au terme de l’achèvement de toutes ses installations et leurs mises en services 270 personnes, Faderco va créer dans cette wilaya 270 emplois directs et plus de 500 emplois indirects.

L’ambition de Faderco est d’accomplir ses activités dans le cadre d’une dynamique d’amélioration continue de l’ensemble de ses performances et de l’image de marque de l’entreprise dans le respect des exigences légales et réglementaires.

Consciente de l’importance de la satisfaction client, FADERCO a placé le consommateur au cœur de ses activités en mettant en place son Système de Management de la Qualité, qui a été reconnu en 2010 par une certification ISO 9001 version 2008.

Par Saida Hamadène