samedi 17 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > DZentreprise > Zapping > Etats généraux de la PME

Etats généraux de la PME

Stratégie de relance des PME à l’horizon 2025

Initialement programmés pour juin, les états généraux de la PME sont reportés à octobre prochain. En prévision de cette rencontre, devant regrouper des institutions financières, des organismes d’aide à la création de PME, des organisations patronales et des associations professionnelles, un atelier visant à asseoir une stratégie de relance des PME à l’horizon 2025 a été animé par des experts, des représentants des organismes cités ci-dessus.

Initiée par le ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, cette rencontre devrait aboutir à la formulation, grâce à la participation de toutes les parties concernées, des principes qui guideront l’élaboration de la charte de la PME algérienne.

Les participants ont rappelé que le développement d’une économie indépendante des hydrocarbures, le maintien des équilibres budgétaires et le niveau d’investissement, exigeait l’amélioration de l’environnement de la PME ainsi que la qualité du dialogue entre les acteurs concernés.

Au cour des débats qui ont porté sur la diversification économique , l’élargissement de la sous-traitance, le redéploiement du tissu des PME , le transfert de technologies et l’internationalisation au sein des PME à l’horizon 2025, Hocine Amer Yahia , consultant a confié à l’APS qu’il était nécessaire d’élaborer d’une charte de la PME algérienne comme ” cadre de concertation et de dialogue “, afin d’identifier les contraintes et les enjeux liés à leur développement. M. Amer Yahia a recommandé aussi l’intégration de la PME dans l’économie verte et dans le schéma d’aménagement du territoire.

La création de pôles technologiques associant recherche et entreprise a aussi été préconisée par les experts. Ils ont par ailleurs souligné la nécessité du développement de la compétitivité des PME pour accéder aux marchés extérieurs. Et pour finir, l’implantation de pratiques de la bonne gouvernance au sein des entreprises et l’assouplissement des procédures administratives pour libérer les initiatives entrepreneuriales ont été réitérés.

Pour rappel les états généraux de la PME visent aussi à examiner la possibilité d’instaurer un système financier et bancaire spécifique aux PME et aux toutes petites entreprises (TPE) et de créer une banque de développement chargée d’apporter des solutions aux jeunes porteurs de projets.

Par Sarah Chabi