vendredi 16 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Economie > National > Eradication des marchés informels
Beaucoup reste à faire, selon Benbada

Eradication des marchés informels
Beaucoup reste à faire, selon Benbada

Le nombre de marchés informels éliminés dans le cadre des efforts de l’Etat visant l’éradication du commerce informel ne dépasse pas 30 % des marchés recensés au niveau national, a indiqué le ministre du Commerce en marge de la présentation du plan d’action du gouvernement devant l’Assemblée populaire nationale (APN).

Près de 1450 marchés informels ont été recensés à la fin du mois d’août dernier contre 750 en novembre 2010, soit une augmentation de près de 94 % en moins de deux ans, a indiqué Mustapha Benbada avant de faire remarquer que « l’opération de résorption des marchés informels a débuté au niveau des grands sites où le commerce constitue un grand danger pour la santé du citoyen, l’environnement et l’économie de proximité ».

Le ministre , qui promet que l’opération d’éradication des marchés informels qui ont « atteint des proportions alarmantes » concernera l’ensemble du territoire national, rassure en affirmant que des dispositions ont été prise pour « prendre en charge les commerçants illégaux ».

Pour rappel et en vue de résorber le commerce informel, et dans le cadre des 100 locaux par commune sur les 136 826 locaux inscrits dans le programme de réalisation de ces infrastructures, 115 258 ont été achevés et 13 571 sont en cours de réalisation.

Mustapha Benbada, qui avait avancé ces chiffres lors de la rencontre régionale avec les walis du Centre, du Sud et des Hauts- Plateaux, a indiqué que près de 14 milliards de dinars ont été dégagés par l’Etat pour prendre en charge les besoins du secteur du commerce, notamment pour la mise en place de marchés de proximité, au titre du programme quinquennal 2010-2014.

Un programme de réhabilitation des marchés de gros et de détail de fruits et légumes a été initié depuis 2007 avec une enveloppe financière de 6 milliards de dinars. 534 marchés de proximité ont déjà été réalisés.

Par Sarah Chabi