mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Economie > National > Construction navale : Une société mixte algéro-portugaise

Construction navale : Une société mixte algéro-portugaise

Un protocole d’accord portant création d’une société mixte algéro-portugaise a été récemment signé entre l’Entreprise nationale de réparation navale (Erenav) et le groupe portugais Martifer.

La future société de droit algérien, dont les actions sont de 51% pour la partie algérienne, sera basée à Arzew, dans la wilaya d’Oran, et se spécialisera dans la construction navale ainsi que l’aménagement des navires pétroliers en navires cargo et viceversa et la réparation.

«Le marché intérieur est très dynamique notamment avec la renaissance du pavillon national à travers les nouvelles acquisitions de la compagnie nationale de navigation. En outre, il y a un vaste programme qui nécessite des moyens en matière de remorqueurs de navires et d’engins des travaux maritimes qu’on veut développer», indique le directeur général de l’Enerav, Yous Adel.

Il explique aussi que la création de cette nouvelle société mixte est intéressante dans la mesure où elle permettra à l’entreprise nationale de se lancer pleinement dans la nouvelle activité, celle de la construction, déjà prévue dans le plan de développement.

En effet, ce partenariat est une occasion de tirer profit des opportunités qu’offre le marché interne, étape importante dans l’acquisition du savoir et la maîtrise des techniques pour aller ensuite vers le marché international. La partie portugaise ambitionne de tirer des avantages du marché africain selon les déclarations de Belmiro Torres Couto, directeur général de la société Marti Metal, l’une des filiales de Martifer.

«Pour l’Algérie, on veut faire de l’innovation et non pas de la réparation et de la construction seulement. Nous avons de nouvelles idées et de nouveaux projets qu’on veut concrétiser dans ce pays», affirme le responsable du groupe portugais dont l’expérience et le savoir-faire dans le domaine de la construction navale ne sont plus à démontrer.

Il est à signaler que ce groupe possède cinq chantiers de construction et de réparation dans le monde.