mardi 22 août 2017
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > LaUne > Conseil exécutif du FCE : Ali Haddad face à son destin
Ali Haddad

Conseil exécutif du FCE : Ali Haddad face à son destin

L’organe dirigeant du Forum des Chefs d’Entreprises, le conseil exécutif,  tiendra ce samedi 22 juillet, une « réunion ordinaire » selon la déclaration faite à une chaine de télévision privée par Mourad Louadah,  président de la commission des énergies renouvelables dans l’organisation patronale.

Cette réunion qualifiée de « normale et d’ordinaire » par Mourad  Louadah se tiendra  pourtant dans un contexte très particulier pour l’organisation patronale entrainée, peut être malgré elle, dans un conflit à ciel ouvert entre son président Ali Haddad et le 1er  Ministre Abdelmadjid Tebboune .

Elle  se tient exactement une semaine après  l’incident qui a vu  Ali Haddad,  officiellement invité en tant que président du FCE,  prié de quitter la salle de l’Ecole Supérieure de la Sécurité Sociale avant l’arrivée du Premier Ministre.

Une semaine après, le moins que l’on puisse constater est que les membres du conseil exécutif de l’organisation patronale ne semblent pas pressés d’exprimer leur  solidarité avec leur président. Aucun communiqué, aucune réunion d’urgence, aucune déclaration, ni à titre individuel ni à titre collectif.  Bizarre tout de même pour une organisation dont certains  membres, à force de squatter  les plateaux télé et les conclaves de toutes sortes ont ravis la vedette aux  membres du gouvernement et même à certaines stars du « show- biz » local.

Où sont passés les bras droits de Ali Haddad, ses conseillers, sa task force comme ils se plaisaient à se qualifier, où  est passé toute son armada de chefs d’entreprises qui a fait croire pendant un moment au commun des algériens qu’ils allaient faire de l’Algérie une puissance émergente ?

La seule action de soutien et de solidarité avec Ali Haddad est venue du patron de l’organisation syndicale. Madjid Sidi Said  avait  convoqué dans l’urgence et la précipitation un conclave de chefs d’organisations patronales,  sous le couvert de pacte national économique et social de la croissance. Conclave ponctué par un communiqué de soutien des syndicalistes au président du FCE.

Organisations qui ont vite fait de se désolidariser les unes  après les autres après la tournure prise par l’incident et les doutes sur les réelles motivations  de l’initiateur de la rencontre.

Bien maigre moisson de soutien et de solidarité  pour celui qui, il n’y  pas si longtemps faisait et défaisait des décideurs, celui qui a fait attendre pendant plusieurs heures presque tout le gouvernement lors de son intronisation , celui qui donnait des ordres aux ministres de l’un des gouvernements les plus faibles de l’Algérie indépendante, celui qui faisait attendre des ambassadeurs de grandes puissances des mois avant de les recevoir, de celui qui captait l’essentiel de la rente de la commande publique et la redistribuait comme bon lui semblait,  celui qui, celui qui…

Pour toutes ces raisons la réunion du conseil exécutif du FCE de ce samedi sera tout sauf ordinaire.

Rabah Nadri