mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Economie > Commerce: fin du système des licences d’importation
Benmaradi Mohamed, ministre du commerce
Benmaradi Mohamed, ministre du commerce

Commerce: fin du système des licences d’importation

Qualifié  de bureaucratique, manquant de transparence  et  ayant montré ses limites, le système des licences d’importations sera supprimé dans les tous prochains  jours.L’annonce a été faite ce mardi 19 décembre par Mohamed Benmeradi, ministre du commerce,lors d’une rencontre avec les cadres de son secteur,  au cours de laquelle  il a précisé qu’ un nouveau dispositif d’encadrement des importations est prévu à partir de l’année prochaine en application de la  loi de Finances 2018.

Les  contingentements quantitatifs d’importations ne seront  réinstaurés  qu’ « en cas de nécessité » a indiqué  le ministre avant de préciser « Nous avons gardé les licences uniquement pour les véhicules de transport de personnes pour faire de la régulation. Un contingent est prévu et il ne sera ouvert qu’au besoin en fonction de l’évolution de la production nationale.»

Pour rappel le système de licence d’importation a été instauré en 2016, l’objectif était de réduire la facture d’importation. Il avait, dans un premier temps concerné l’importation de véhicules, avant d’être élargi à d’autres produits dont certains matériaux de construction produits localement, puis certains produits alimentaires considérés comme facultatifs .

Les mesures d’encadrement du commerce extérieur  qui entreront en vigueur dans les tous prochains jours, visent  les mêmes objectifs : protéger la production nationale et  réduire la facture d’importations.

Les importations devraient atteindre en cette fin  2017  les 45 milliards de dollars contre 46,7 milliards de dollars à fin 2016. Pour l’année 2018, la facture d’importation ne devrait pas dépasser  les  30 milliards de dollars.

Pour ce faire il a été décidé la suspension provisoire  de l’importation  certains produits. Cette mesure concernera 45 familles de produits finis, (biens et  marchandises qui ne sont pas de large consommation ou des produits pour lesquels les besoins du marché national sont couverts par la production nationale. »

S A