vendredi 16 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Dossiers > CACI : «Tous les efforts sont consentis pour réussir la 2e édition de Tijara Equip Expo»

CACI : «Tous les efforts sont consentis pour réussir la 2e édition de Tijara Equip Expo»

En avril dernier, la Chambre algérienne de commerce et de l’industrie (CACI) a organisé un salon entièrement dédié aux équipements des espaces commerciaux.
Cet évènement, le premier du genre dédié aux professionnels, a tourné autour de quatre thèmes : la technologie, l’aménagement, le marketing et les services. Il n’a malheureusement pas rencontré l’audience qu’il aurait dû avoir.
Dans cet entretien, le directeur de l’animation et du développement de l’entreprise au sein de la CACI évoque les raisons de la timidité de cette première édition du Tijara Equip Expo qui, de l’avis des organisateurs, deviendra un rendez-vous incontournable compte tenu de la dynamique du secteur commercial en Algérie.
Pour rappel, l’Algérie compte environ quelque 62 000 opérateurs exerçant dans le commerce de détail et plus de 1 744 grandes surfaces, dont près de 86% sous forme de supérettes, 13% de supermarchés et 0,1% d’hypermarchés.
Les pouvoirs publics ont lancé un programme de 800 marchés de proximité et 300 marchés couverts et ont encouragé la réalisation d’hypermarchés et de centres.
Autant de raisons, selon Rachid Saï, pour créer un Salon où les professionnels peuvent se rencontrer.



 La Caci a récemment organisé un salon entièrement dédié au commerce.
Qu’est-ce qui a motivé cette initiative ? 


Il apparaît que le commerce de détail en Algérie constitue un marché important et recèle un potentiel de croissance notable pour tout ce qui touche aux activités d’agencement et de fourniture d’équipements et services destinés à l’exercice du commerce de détail et de la distribution.
Ce marché est favorisé notamment par la croissance de la consommation, l’amélioration du pouvoir d’achat, les progrès enregistrés dans le domaine de la communication et de la publicité, le renforcement du cadre réglementaire régissant la qualité des produits, la lutte contre l’informel menée par les pouvoirs publics et les simplifications apportées aux formalités d’immatriculation au registre du commerce.
C’est dans ce cadre que la CACI s’est proposée à organiser la première édition du Salon international des équipements pour le commerce.




 Qu’attendez-vous de ce Salon ? 

L’objectif essentiel du salon est de promouvoir, développer et moderniser le secteur de la distribution et du commerce en Algérie et de permettre aux visiteurs, commerçants dans leur majorité, de rencontrer des exposants nationaux et étrangers d’équipements, de matériels, d’accessoires et d’outillages nécessaires à l’exercice de l’activité de commerce et de la distribution.




 Quel public visez-vous ? 

Le public visé étant les exposants et les visiteurs. Pour les premiers, cette opportunité va leur permettre d’exposer leurs produits et de renforcer leur image,
d’acquérir de nouveaux clients et fidéliser ceux acquis.
Pour les seconds, ils sont généralement des propriétaires de magasins, grandes surfaces, responsables marketing, responsables commerciaux, détaillants, artisans, etc.



 La participation n’a pas été celle que vous escomptiez. A quoi attribuez-vous cela ? 

La participation n’a pas été celle que nous escomptions du fait que nous nous sommes pris un peu en retard et que les étrangers avaient déjà bouclé leurs budgets pour l’année 2015 et donc ils ne pouvaient prendre part à cette édition.




 Et quand aura lieu la prochaine édition ? 

En avril 2016 à la Safex et les contacts sont déjà faits concernant la partie internationale.
Nous vous donnons donc rendez-vous pour la deuxième édition.

Entretien réalisé par   Sarah Chabi