vendredi 24 novembre 2017
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Economie > Boubtina Hocine SG ALGEX « Nous comptons 07 consortiums à l’export ainsi qu’un cluster boissons d’Algérie »
DSC_0359

Boubtina Hocine SG ALGEX « Nous comptons 07 consortiums à l’export ainsi qu’un cluster boissons d’Algérie »

Après une absence de trois années,  le salon « Djazair Export »  revient avec une  cinquième édition qui se tient  au palais des expositions des pins maritimes, en marge de la foire internationale d’Alger,  et prendra fin jeudi 02 juin. L’organisation  de cette édition   s’inspire des orientations des pouvoirs publics pour « booster » les exportations hors hydrocarbures. Une délégation de 80 hommes d’affaires, représentant 10 pays,  est présente pour des rencontres B to B.

 

 

« La nouveauté présentée dans  le salon , cette année réside dans le fait  que nous comptons beaucoup d’entreprises désireuses d’aller sur l’international. Nous comptons 07 consortiums à l’export ainsi qu’un cluster boissons d’Algérie. C’est un cluster intégré qui comprend plusieurs acteurs dans plusieurs activités comme la production, la logistique…enfin tous les acteurs à même de faciliter l’opération d’exporter. Nous constatons aussi une présence importante des entreprises du secteur pharmaceutique, d’autant que c’est un secteur porteur à l’export. A titre d’exemple, Saidal va  exporter dans 13 pays Africains »  nous explique Boubtina Hocine, secrétaire général de l’agence nationale de promotion du commerce extérieur, organisatrice de l’événement en partenariat  avec la société  Algérienne des foires et   expositions. L’autre nouveauté qui caractérise cette édition c’est l’engagement de la Banque Arabe pour le Développement économique en Afrique à financer les exportations des entreprises Algériennes vers les pays de l’Afrique Subsaharienne. Ce salon, dont l’objectif est de faire connaître les produits « Made in Algeria », ne cesse de prendre de l’ampleur au fil des années.  En effet,  81 participants étaient présents lors de la première édition de 2009. en 2016, le nombre de ces  participants a atteint les 180. « Ce sont maintenant les entreprises qui s’engagent pour exporter. Elles ont compris que le manque de devises a des conséquences sur leur devenir, surtout celles qui importent des intrants »

Yasmine Meddah