mercredi 14 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Divers > Biens des pieds noirs en Algerie: 180 000 cas recencés

Biens des pieds noirs en Algerie: 180 000 cas recencés

« Nous avons recensé 180.000 cas, a affirmé le directeur général des domaines. Les pieds noirs demandent aujourd’hui la récupération de leurs biens à travers tout le territoire national. ».

En effet, ces biens qui ont été abandonnés par leurs propriété après l’indépendance, notamment ceux qui étaient persécutés par l’OAS, sont devenus vacants, même si leurs inscriptions au fichier de la vacance a pris un peu de retard. Dans cette situation, le DG des Domaines a expliqué que les autorités ont réagi à travers un dispositif juridique notamment dans l’article 42 de la loi de Finances de 2013, qui les a déclarés biens de l’Etat.

Dès lors, ajoute le directeur général des domaines qui était l’invité du Forum d’El Moudjahid, les Pieds-noirs qui veulent récupérer leurs biens devront justifier de leurs présences en Algérie depuis l’indépendance par le moyen d’une résidence mais aussi en justifiant leurs situations vis à vis des services des impôts.

L’invité du forum a aussi, souligné que l’administration des Domaines est en train de suivre cette affaire de trés prés, car «elle touche à la souveraineté nationale».  Il a rappelé que certaines affaires liées à ce problème ont été surmédiatisées et suscité une certaine crainte chez les familles algériennes qui avaient pris possession des ces biens, notamment les logements abandonnés par les colons, ils vivent aujourd’hui dans la hantise d’en être dépossédés.

S’agissant du foncier industriel ou agricole, M. Himour a souligné que son administration a délivré dans le cadre des concessions agricoles, 180 000 actes pour les exploitants agricoles. Par ailleurs, pour le foncier industriel, l’invité du forum a rappelé que l’Etat a consacré  49 zones industrielles pour résoudre le problème du foncier dans ce secteur.