jeudi 15 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Finances > BEA : Saïd Kessasra officiellement installé en qualité de P-DG

BEA : Saïd Kessasra officiellement installé en qualité de P-DG

Saïd Kessasra a officiellement pris ses fonctions à la tête de la Banque extérieure d’Algérie (BEA). Installé par le tout nouveau ministre des Finances, Hadji Baba Ammi, le nouveau P-DG de la BEA connait parfaitement cette banque puisqu’il y aura passé une trentaine d’années dont cinq en qualité de DG adjoint chargé du commercial. Il aura entre autres missions de concrétiser le projet de la création d’une banque 100% algérienne à l’étranger.
Said Kessasra titulaire d’un magistère en droit (promotion 1985) et d’un diplôme de post-graduation spécialisé en management des banques obtenu auprès de l’Institut supérieur de gestion et de planification (ISGP) en 1993 a été désigné à la tête de la BEA en remplacement de Mohamed Loukal, récemment désigné gouverneur de la Banque d’Algérie.
Pour rappel, la  BEA dont Sonatrach est le client de référence, a réalisé un bénéfice net de 33,4 milliards de dinars (mds DA) en 2015, en hausse de 13% par rapport à 2014. La baisse des ressources financières des hydrocarbures (- 46% en 2015) n’a pas impacté les résultats de la banque qui a enregistré une évolution de 238 mds DA des ressources d’autres secteurs. 161 mds DA de grandes entreprises hormis-Sonatrach, 57 mds DA de PME/PMI et 20 mds DA des ménages et des particuliers.
En 2015, le PNB de la banque a atteint près de 70 mds DA, dont 7,5 mds DA générés par le secteur des hydrocarbures. Les crédits accordés par la banque ont augmenté de 46% en 2015 : leur encours a grimpé de 794 mds DA entre 2014 et 2015, en passant de 1.744 mds DA en 2014 à 2.538 mds DA en 2015, dont 73% sont des crédits à l’investissement.
Par secteur, 47% des crédits ont été affectés aux grandes entreprises, 28% aux administrations centrales, 20% aux PME/PMI de différents secteurs et 5% aux ménages et particuliers. Dans le cadre de l’emprunt obligataire, lancé le 17 avril dernier la BEA a capté 50 Mds DA.
La banque qui dispose de filiales à l’étranger en association avec des établissements financiers internationaux, a augmenté son capital en décembre 2015, le portant de 100 mds DA à 150 mds DA en vue de créer une banque à 100% algérienne à l’étranger.
R.N.