vendredi 17 août 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Développement durable > Aprue : Lancement du programme reconversion des véhicules au GPLc
De gauche à droite: Mustapha Nouri, (Naftal)Mohamed Salah Bouzriba,( Aprue) Houghalaouene Samir (ARH), Dali Kamel (Aprue)

Aprue : Lancement du programme reconversion des véhicules au GPLc

Un dinar investit dans le GPL carburant  est un dollar économisé, et un environnement protégé,  c’est ce qui ressort de la conférence de presse organisée par l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (Aprue), pour annoncer le lancement du programme dédié à la conversion des véhicules au GPL c et les perspectives de son développement  et à laquelle a pris part le P-DG et des cadres de Naftal et le représentant de l’Autorité de Régulation des Hydrocarbures ( ARH).

« En organisant cette conférence de presse nous souhaitons expliquer et faire connaitre la stratégie et la démarche adoptées par les pouvoir publics pour impulser une vraie dynamique à même de favoriser le développement du GPLc à grande échelle dans notre pays, développement qui aura, sans doute , des retombées bénéfiques tant sur le plan de l’économie, que sur le plan de la préservation de la sécurité énergétique, de l’environnement et du développement durable. » Dira pour introduire le sujet  Mohamed Salah Bouzriba, directeur général de l’Aprue qui rappelle l’urgence de développer, pour rouler propre, les carburants les moins polluants, tels que le gaz naturel, le GPLC et l’essence sans plomb.

Mohamed Salah Bouzriba a indiqué au cours de cet événement que le soutien des pouvoir publics pour accélérer le développement et  la généralisation de l’utilisation du GPLc, à travers divers facilitations et avantages, avoisine  les 10 milliards de dinars sur 2 ans (2017 et 2018) pour les 3 secteurs bâtiment, transport et industrie.

Rappelant le contexte économique actuel , l’augmentation du prix du carburant, l’introduction de la protection de l’environnement dans la constitution, et l’option prise pour aller vers un développement durable, le directeur de l’Aprue a estimé que le moment est propice pour lancer des actions pour la généralisation de l’utilisation de ce genre de carburant.

Un carburant qui, de l’avis de l’orateur connait un certain engouement, puisque l’on a enregistré pour les 2016 et 2017 la conversion au GPLc de plus de 100 mille véhicules.  Le secteur du transport  est qualifié par le conférencier d’énergétivore puisqu’il consomme plus de 41% de l’énergie finale.

Une usine de Kit GPLc  à Oran

Intervenant au cours de cette conférence de presse, Mustapha Nouri, directeur GPLc à Naftal a annoncé la création de nouveaux centres de conversion et des dispositifs de soutien aux jeunes  pour la création de micro entreprises locales dédiées à la fabrication de Kits GPLc. De même qu’il a fait  part du lancement des études pour la réalisation d’un pôle de conversion de d’une capacité de 20.000 conversions avant de préciser que« négociations avec des fabricants européens, notamment italiens  pour introduire cette industrie en Algérie d’ici la fin de l’année en cours ».

S.A.