jeudi 15 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Industrie > Mines > ANAM: Attribution de 14 nouveaux titres miniers

ANAM: Attribution de 14 nouveaux titres miniers

L’Agence nationale des activités minière (ANAM) a attribué, mercredi, quatorze (14) sites miniers à des investisseurs nationaux, aux fins d’exploration, pour un montant global de 330 millions de dinars, sur un total de 29 sites mis en adjudication. Ces titres ont été octroyés à l’issue de la 43ème session de l’adjudication de la petite et moyenne mine, lors d’une séance publique consacrée à l’ouverture des plis, en présence des entreprises soumissionnaires.

Les 14 titres concernent cinq (5) sites de calcaire dans les wilayas de Djelfa, Illizi, Ghardaïa, M’sila et Tiaret, trois (3) sites d’argile à Khenchela, Saïda et Relizane, trois (3) sites de granit à Tamanrasset, deux (2) sites de sable à Tébessa, un (1) site de marbre à Tamanrasset et un (1) site de sel à El Bayadh alors que les 15 autres sites n’ayant pas reçu d’offres pour des raisons de difficultés d’expolitation feront l’objet d’une nouvelle adjudication.

Au total, 34 entreprises nationales ont soumissionné à l’appel d’offres national et international pour l’adjudication des 29 sites miniers, lancé par l’Anam en avril dernie 15 autres sites n’ayant pas reçu d’offres.

Par ailleurs, il a fait savoir que l’Anam allait lancer, au cours de 2016, deux autres adjudications dont l’une aura lieu avant juin prochain et qui concernera des sites contenant des minerais tels le fer et le phosphate.

A rappeler que lors de la 42ème adjudication de février dernier, 24 sites miniers avaient été attribués pour un montant global de près de 1,3 milliard DA.

Pour le phosphate, quatre projets en partenariat avec des étrangers devront être lancés durant l’année en cours.

Avec ces projets, l’Algérie envisage la production de 6 millions de tonnes de phosphate à l’horizon 2018 et de 10 millions de tonnes à l’horizon 2020.

Pour donner un nouvel élan à l’industrie minière, la loi sur les mines en vigueur va connaître prochainement une autre révision après celle de  2014.