jeudi 15 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Services > Transport et Logistique > Air Algérie : Mohamed Salah Boultif pour la création d’un « hub »

Air Algérie : Mohamed Salah Boultif pour la création d’un « hub »

La possibilité de créer un « hub » à l’aéroport international d’Alger n’est pas exclue ! C’est même un projet à moyen terme que compte mener à bien le PDG d’Air Algérie.

M. Mohamed Salah Boultif a affirmé, lors d’un de ses passages à la radio nationale, que la compagnie nationale qu’il dirige depuis juin 2011 prévoit dans son plan de développement la création d’une plate-forme de correspondances ou « hub » pour entrer dans le trafic de transit international.

« Le projet pour créer un « hub » pour intégrer le marché du trafic de transit international (Air Algérie) est actuellement à l’étude à moyen terme, un projet déjà avalisé par le conseil d’administration, ce qui permettrait d’avoir une vision plus globalisée du concept de « point à point », avait indiqué Mohamed Salah Boultif lors de cette sortie médiatique.

Air Algérie, est, a tenu à le rappeler son PDG, une compagnie de type conventionnel activant sur le réseau du point à point à l’international et compte sur ses seules lignes domestiques.

Dans le plan de développement 2012-2016 et pour lequel 60 milliards de dinars ont été consacrés, il est prévu le renforcement des destinations existantes, la création de correspondances. Alger pourrait devenir une passerelle entre l’Afrique d’où l’on devrait aller chercher le trafic pour le transporter au Moyen- Orient et en Europe.

Dans la stratégie de développement d’Air Algérie, l’Afrique figure en première position, avec le renforcement des dessertes actuelles comme Dakar, Niamey, Nouakchott et, plus tard, Abidjan, en plus de l’ouverture de nouvelles dessertes.

Pour ce faire, la compagnie aérienne nationale devrait renforcer sa flotte.

Pour rappel, 42 appareils, dont deux tiers sont neufs, constituent la flotte d’Air Algérie, qui, de l’aveu du PDG, devrait se renforcer avec l’acquisition prochaine de trois modules de 250 places, trois appareils de 150 places et deux avions cargo qui vont coûter à la compagnie 45 milliards de dinars.

Par Sara Chabi