mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Finances > Banques > Abderrahmane Raouya installe l ’Observatoire national de l’épargne
Abderrahmane Raouya, Ministre des Finances,

Abderrahmane Raouya installe l ’Observatoire national de l’épargne

L’Observatoire national de l’épargne a été installé hier  par Abderrahmane Raouya, ministre des Finances, en marge  festivités de la journée mondiale de l’épargne, célébrée  chez nous  sous le thème « L’épargne, pierre angulaire de l’inclusion financière ».

Composé de représentants des banques et des sociétés d’assurances, de l’Office national des statistiques  (ONS) et du Conseil national économique et social (CNES) ainsi que des experts du secteur, l’Observatoire  est «  un outil au  service de la communauté bancaire et de tous les acteurs intéressés par l’épargne et ses enjeux économiques.»

« C’est également une force de proposition concernant l’innovation sur les produits à mettre sur le marché en couvrant les aspects conceptuels, réglementaires et fiscaux » a affirmé dans son mot inaugural,  Abderrahmane Raouya, ministre des Finances, a précisé que le département qu’il dirige sera « très attentif » aux résultats et enquêtes initiés par l’Observatoire.

Pour rappel,  Abderrahmane Raouya, avait annoncé il y a exactement une année la création de cet Observatoire, qui entre autres missions doit  procéder à la collecte de données, de statistiques  et  la réalisation des sondages d’opinion et d’études.

Abderrahmane Raouya  a saisi  l’occasion  de l’installation de l’Observatoire pour  demander aux  banques et  institutions financières  de  développer les produits d’épargne pour contribuer à  drainer  l’argent qui  circule dans le circuit de l’informel.

S’agissant de  l’évolution de l’épargne des ménages, le ministre a fait  remarquer  qu’elle était très en deçà des attentes. La  stagnation est évidente lorsqu’ on prend  les chiffres de 2016 et 2017. Ainsi  l’épargne des ménages est passée de  2.089 milliards en 2016 à  2.138 milliards en 2017. Elle était de l’ordre de1.662 milliard de dinars en 2013.

« Cette relative stagnation doit nous interpeller pour améliorer davantage notre offre », dira Abderrahmane Raouya  qui demandé  aux banques   d’initier des produits attractifs pour promouvoir « la dynamique vertueuse de l’épargne ».

Considérant que  la sensibilisation à l’épargne doit être également un indicateur positif sur la population et particulièrement la jeunesse,  Abderrahmane Raouya  a préconisé la mise en place de  « dispositifs spécifiques adaptés à la demande de la clientèle afin de capter l’épargne au maximum et faire en sorte que des comptes d’épargne soient des produits bancaires attractif et un vecteur de la bancarisation. »

Rabah Nadri