Note de lecture : Pratique d’audit et contrôle de gestion

Note de lecture : Pratique d’audit et contrôle de gestion

L’audit financier et le contrôle de gestion sont deux fonctions complémentaires et stratégiques dans une entreprise moderne. Mais beaucoup de profanes confondent les deux notions.
Les deux ouvrages se distinguent par leur approche pédagogique et ont une particularité commune; ils privilégient l’aspect opérationnel et favorisent les approches pratiques. Ils constituent ainsi de véritables guides non seulement pour les financiers, mais également pour les managers qui souhaitent recourir à une mission d’audit des comptes ou développer la fonction contrôle de gestion au sein de l’entreprise.

Le livre «Pratique d’audit» de Mokhtar BELAIBOUD

Docteur d’état Es sciences de gestion, expert comptable (BERTI Editions) est un véritable guide d’audit financier qui privilégie l’aspect technique et pratique de cette mission. L’ouvrage, selon l’auteur, a pour objectif de  :
«  L’ouvrage permet de faire connaître aux responsables la fonction d’audit, sa place, son rôle et les résultats de son implantation dans une entreprise. Il vise également de fournir un guide utile pour l’auditeur  ».

La fonction audit est un moyen de prévention contre les irrégularités, les gaspillages, les négligences, les erreurs professionnelles et les infractions économiques qui peuvent être commises au sein de l’entreprise.

Le livre est structuré en trois parties  :

  • La première partie présente l’entreprise en général, son organisation et les moyens et les conditions à réunir pour aboutir à un contrôle interne efficace. Le contrôle interne est fondamental dans une organisation.
  • La deuxième partie présente le guide d’audit financier.
  • La troisième partie est consacrée à la définition de l’organisation de la fonction d’audit financier et les moyens nécessaires à sa réussite.

Douze chapitres développent les aspects liés à l’entreprise, à l’étude des moyens d’autocontrôle et de contrôle pour protéger le patrimoine de l’entreprise, les objectifs de la fonction d’audit, le contrôle interne et son apport à la fonction audit, la présentation d’un guide d’audit des flux et des positions, guide d’audit des comptes de bilan et de comptes de résultats, guide d’audit des comptes de produits et des comptes de charges, l’organisation de la fonction audit et les moyens à mettre en œuvre.

Les 14 annexes concernent des documents types à utiliser par l’auditeur, notamment  : le planning général des interventions, planning des inventaires, le questionnaire de contrôle,, canevas d’évaluation du contrôle interne, détails du temps réalisé par opération, un exemple de programme de contrôle, exemple de feuille d’analyse de compte, formulaire de confirmation de soldes et des engagements, demande type de confirmation de soldes clients et fournisseurs, demande de confirmation à adresser à une banque ou à un bureau d‘avocat….

L’auteur termine son ouvrage par un rappel des normes internationales en matière des finances comptabilité: les normes IAS/IFRS
Le livre mériterait d’être réactualisé pour intégrer les nouvelles dispositions introduites par le SFC.

L’auteur n’a pas consacré de chapitres spécifiques aux principes, assertions et aux règles déontologiques qui forment le cadre professionnel d’intervention d’un auditeur. Cependant, ce livre est un véritable guide très opérationnel que tout auditeur interne, externe ou légal doit consulter.

Le livre «contrôle de gestion, organisation, outils et pratiques» (éditions DUNOD)

Le deuxième livre que nous vous présentons est une oeuvre collective de spécialistes et professeurs (HEC, établi sous le contrôle du professeur Hélène LÔNING. Le livre est structuré en quatre parties  :

La première partie est consacrée au contrôle de gestion et structure organisationnelle. Cette partie aborde notamment les centres de responsabilité, les échanges entre centre de responsabilité, le management des activités, des processus et des projets.

La seconde partie est réservée au pilotage de la performance, les outils de la mise en œuvre d‘une stratégie. Dans cette partie la présentation de la méthode OVAR (objectifs variables d’actions- responsabilités) occupe une lace privilégiée. Cette approche permet de piloter les performances en reliant la stratégie aux objectifs opérationnels pour aboutir à la conception d’un tableau de bord qui favorise l’interaction entre objectifs stratégiques et objectifs opérationnels et situe les responsabilités par niveau.

La troisième partie traite des « nouveaux enjeux du contrôle  ; le contrôle de gestion des services, l’information, décision et contrôle, gestion du risque et responsabilité sociale de l’entreprise.

La quatrième partie aborde le thème  : la fonction de contrôle de gestion, le métier du contrôleur, les profils et le rôle du contrôleur de gestion  ; l’organisation du service contrôle de gestion.

Ce travail remarquable qui tient compte de l’évolution du contrôle de gestion est considéré actuellement comme « le cours de référence du département Contrôle de gestion d’HEC  ».

Il peut être un outil fort appréciable pour un dirigeant qui souhaite développer la fonction contrôle de gestion dans son entreprise. La démarche et la progression adaptées le rendent assez accessible.

La dernière édition a été actualisée et enrichie de deux thèmes sur la gestion du risque et sur la responsable sociale de l’entreprise.

Rubrique animée par Brahim Lakhlef   

Les commentaires sont fermés.