vendredi 18 janvier 2019
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > DZentreprise > Finance islamique: un colloque international à Alger en janvier 2019

Finance islamique: un colloque international à Alger en janvier 2019

C’est sous le signe de « inclusion financière, stabilité monétaire, innovation et contrôle » que se tiendra le premier colloque international sur les modes opératoires de la finance islamique les 7 et 8 janvier 2019. L’événement est organisé par le Centre des études et de veille  informationnelle en technologies de l’information et de la communication(CEVITIC).

Le colloque international  s’inscrit en droite ligne dans le sillage des efforts consentis par les pouvoirs publics pour mettre en place les mécanismes juridiques, financiers et informationnels  ayant pour objectif de permettre l’inclusion financière aussi bien pour les citoyens que pour les opérateurs économiques, ce qui aboutira à une meilleure dynamisation de l’épargne et de la croissance économique.

Ce premier colloque se veut être , selon le communiqué publié par le Centre des études et de veille informationnelle en technologies de l’information et la communication, en parfaite synchronisation avec  tout ce qui s’accomplit pour assurer la modernisation du système bancaire visant à une meilleure réforme des banques et établissements financiers et leur donner une plus grande compétitivité.

06 ateliers  spécialement consacrés à l’inclusion financière à savoir, bancarisation, Sukuks, Zakat, épargne et Wakf,  mais aussi l’assurance et réassurance islamiques, y seront animés par des panels d’experts, à la fois nationaux et internationaux. D’autres sujets y seront abordés comme la formation, la communication, la digitalisation et le marketing.

A travers la réalisation de ce premier colloque, les organisateurs comptent contribuer à plus de stabilité monétaire,  et plus de croissance économique ainsi qu’une plus grande disponibilité de financement pour les micro- entreprise et les PME. Car, les modes opératoires de la finance islamique tendent à faire participer le citoyen et les opérateurs économiques dans la généralisation de la bancarisation.

Pour rappel,  les pouvoirs publics tendent à adapter le cadre législatif et réglementaire régissant l’activité bancaire surtout pour la finance islamique. Cela s’est traduit par l’approbation  du  Conseil de la monnaie et du crédit de la Banque d’Algérie, en novembre 2018,  d’un règlement qui définit les règles applicables aux produits  de la finance islamique, sans oublier la fetwa émise par le Haut Conseil Islamique en 2017, autorisant le recours à la finance islamique.

K.M.B