mercredi 12 décembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > DZentreprise > Section syndicale UGTA d’Air Algérie : « les vols sont techniquement contrôlés »

Section syndicale UGTA d’Air Algérie : « les vols sont techniquement contrôlés »

« Les avions d’Air Algérie, alignés pour les vols, sont techniquement contrôlés en matière de navigabilité selon les normes de sécurité prescrites par les autorités nationales et internationales », c’est ce qu’affirme la section syndicale UGTA d’Air Algérie, dans un communiqué dans lequel, elle rassure les usagers  et dément les informations médiatisées ces derniers jours, faisant état d’avions  de la compagnie qui, en raison de la grève déclenchée par le personnel de la maintenance, volent  sans contrôle technique.

Les rédacteurs du communiqué qualifient ces informations « d’attaques contre le pavillon Air Algérie et contre la maintenance aéronautique algérienne, qui a déjà acquis ses lettres de noblesse depuis des décennies ».

La section syndicale UGTA d’Air Algérie, soutient que les avions de la compagnie aérienne sont contrôlés et leur entretien est assuré par des mécaniciens et ingénieurs hautement qualifiés et certifiés par l’Autorité nationale (DACM).  Le personnel intervenant sur avion est également détenteur de d’une Approbation Pour Remise en Service (APRS), apposée sur l’ATL (Aircraft Technical Log).

Les avions d’Air Algérie sont soumis, avant chaque départ,  à des contrôles rigoureux, rassure le communiqué de la section syndicale. Ces contrôles sont assurés par le mécanicien avion, le service de contrôle interne à la compagnie (SACA) et enfin le personnel navigant technique. D’autres contrôles sont également assurés après l’arrivée à destination de l’avion. Il s’agit d’un contrôle technique par les autorités locales habilitées à savoir la SAFA pour l’Europe.

Le communiqué explique également que la maintenance au niveau d’Air Algérie « est dotée d’agréments aussi bien Européens qu’internationaux lui permettant d’exercer les normes requises. Des agréments, qui il faut le préciser, ont été âprement obtenus par la compagnie après un travail sérieux et soutenu ».

Pour rappel, le syndicat national des techniciens de la maintenance des avions a déclenché une grève, il y a de cela près d’une semaine. Trois revendications sont à l’origine de cette grève à savoir, « la révision de la grille des salaires et des primes, l’intégration des travailleurs sous contrats à durée déterminée et l’arrêt des mises à pieds abusives et les ponctions sur salaires » selon les déclarations du SNTMA.

K.M.B