mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Industrie > ONS : Variations positives pour les industries chimiques

ONS : Variations positives pour les industries chimiques

Les industries chimiques, c’est-à-dire celles  des cuirs et des chaussures ainsi  que l’industrie de l’agroalimentaire du secteur public  national, se sont démarqués des autres secteurs productifs, lors du deuxième trimestre 2018,  et ont réalisé  des relèvements de l’ordre de +9,0% pour l’industrie du cuir et + 37,5%  pour la confection des chaussures et enfin + 0,5% pour l’agroalimentaire,   selon les chiffres publiés par l’Office National  des statistiques (l’ons).

Les résultats des industries chimiques sont d’autant plus intéressants surtout  quand l’on sait que le  secteur industriel public a enregistré des variations plutôt négatives, durant la même période. Cette variation est de l’ordre de 4,5% comparée à la même période de l’année 2017, où le secteur  a connu une hausse de 1,9%.

Pour le secteur des cuirs et chaussures, l’année 2018 avait plutôt mal commencé avec une baisse de production tournant autour de 9,3%. Le secteur s’est ensuite bien redressé en enregistrant une performance de 37,5% au deuxième trimestre de l’année 2018.

La tendance à la hausse  des industries chimiques  est perceptible au niveau des biens intermédiaires  et des biens de consommations avec des hausses de +42,9% pour les premiers et +29,1% pour les seconds.

Pour le secteur de l’agroalimentaire qui connaît une hausse modérée de 0,5%, la tendance générale est également à la hausse avec l’industrie du lait et la fabrication de produits alimentaires pour animaux, qui affichent des variations positives de+ 3,9% pour la première et + 22,1% pour la seconde.  Le travail des grains connaît pour sa part une hausse de 6,7%, la même que celle enregistrée dans la même période de l’année 2017 et qui était de 6,8%.

Les industries chimiques ont pour leur part connu un début d’année un peu lent avec une baisse de 1,3%, enregistré au niveau de la production. Cette tendance est aussitôt corrigée dès le deuxième trimestre avec une hausse de 9,0%. La hausse est perceptible pour la fabrication des produits chimiques +22,0%, celle des produits pharmaceutiques +29,7%.