mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > BTPH > SIFFP : Une première édition réussie
Abdennour Noui-Méhidi, directeur de FFP Events, organisateur du 1er Salon international des Façades, Fenêtres et Portes (SIFFP),

SIFFP : Une première édition réussie

«Le SIFFP a enregistré  près de  2800 visiteurs durant les 4 jours de  l’exposition. Pour notre baptême de feu, nous pensons avoir  dépassé notre objectif  initial, à savoir, atteindre  les 2000 visiteurs, à raison de 500 par jour.» A déclaré  à dzentreprise.net,  Abdennour Noui-Méhidi, directeur de FFP Events, organisateur du 1er Salon international des Façades, Fenêtres et Portes (SIFFP), qui s’est tenu du 24 au 27 octobre, au Centre international des conférences (CIC) Abdelatif-Rahal (Alger).

Pour Abdennour Noui-Méhidi « les 3 supposées contraintes  de départ ont été surpassées avec succès. Il s’agissait du lieu de l’exposition, le CIC, étant  éloigné et pas facilement accessible ; la spécialisation et le fait que ce soit la première édition.» Le SIFFP a été lancé, selon ses organisateurs, dans le but de promouvoir la menuiserie étrangère moderne, automatique et économique. D’où le slogan du Salon « La menuiserie industrielle au service de l’économie d’énergie.»

Le SIFFP a été  un cadre incitatif à l’échange d’expériences, entre professionnels nationaux, d’une part, et, entre professionnels nationaux et étrangers, d’autre part.

Les Allemands en conquérants 

C’est dans le but d’amorcer des possibilités de partenariat national/étranger que sur les 29 exposants, 9 étaient étrangers, représentant l’Allemagne, la Turquie, l’Espagne, l’Italie et la Tunisie. La forte présence allemande, dans ce cadre, est à relever. Klaes, Roto et Aluplast ont été les entreprises ambassadrices de ce pays. La quincaillerie et la menuiserie allemandes (notamment le profilé) ont été bien mises en relief, bien sur, avec un gros plan sur la haute technologie, celles dédiée à l’affaiblissement phonique et acoustique. Les ambitions de conquérir davantage l’Afrique sont un secret de polichinelle. D’autant que l’Afrique demeure le seul Continent , selon Samy Chtouki, Directeur commercial pour l’Afrique d’Aluplast, ou cette multinationale ne dispose  pas d’une unité de production du profilé.

Nette évolution de la production algérienne

Par ailleurs, les exposants nationaux ont pris un certain élan dans la recherche & développement, et la constante évolution, notamment en investissant dans nouveaux procédés promouvant l’efficacité énergétique et l’économie d’énergie.

On peut citer : Takacer de Koléa, l’un des sponsors du Salon, et qui partage son stand avec ses principaux fournisseurs, Aluplast pour le profilé et Roto pour la quincaillerie. Il y aussi  Nawafid du groupe Chiali de Sidi Bel Abbes, la Sarl Dima Froid de Batna, Spa Profiles Aluminum du Maghreb d’Ain Defla, Rena Touabet et la Sarl 2ASYS de Sétif, la Sarl Eco Fermetures de Béjaia, Eurl Ecowin Eurl Glass Numide d’El Oued, la Sarl Kuzey El Djazair.

Le SIFFP a également été un espace pour la prise de contact entre entreprises qui forment le triptyque façades, fenêtres et portes, qui se complètent en fournissant les unes aux autres les composantes ou les intrants qui manquent à leurs chaines de montage, d’assemblages et de production.

Programme des conférences du SIFFP

Une série de conférences a été programmée  sur deux jours. Il a été question de : « La valeur ajoutée d’une machine de qualité au développement de l’entreprise » ,abordée par  Sezar Celtic, chargé de l’export (Turquie) ; « La maîtrise de l’énergie et de l’efficacité énergétique dans le bâtiment », animée par  Tahar Moussaoui, chef de département Bâtiment à l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE) ; « Groupe des sociétés Hasnaoui : un modèle d’intégration et de promotion de la production nationale », de  Samir Douar, directeur marketing ; « L’apport du verre de haute qualité à l’économie de l’énergie et à l’isolation acoustique du batiment’ »,  abordé par Sabrina Ziriat, directrice générale d’AGC.

Cet événement a été  une occasion pour le Fonds de garantie des crédits au PME (FGAR) et l’Agence national  de développement de l’investissement (ANDI) de se rapprocher de leurs potentiels clients. Il a été révélé par les exposants de ces 2 organismes, un afflux de porteurs de projets qui ont souhaité solliciter leurs services respectifs.

Pour rappel le SIFFP a été inauguré par Mourad Arif, directeur d’appui à la PME au ministère de l’Industrie et des Mines.

Zohir Zaid