mardi 13 novembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > DZentreprise > Said Djellab: «Investir dans le montage et la maintenance en Mauritanie»

Said Djellab: «Investir dans le montage et la maintenance en Mauritanie»

Les produits algériens «connaissent une présence forte et plus marquée» en Mauritanie. C’est ce qu’a indiqué le ministre du Commerce Saïd Djellab, lors d’une visite aux stands dédiés aux  entreprises algériennes à la Foire des produits algériens à Nouakchott, dont le coup d’envoi est imminent.

En compagnie d’une importante délégation d’opérateurs économiques algériens et mauritaniens, le ministre a précisé que «les entreprises algériennes avaient tenu à élaborer plusieurs études concernant le marché mauritanien, lesquelles leur ont permis de déterminer les marchandises prisées par les opérateurs et consommateurs mauritaniens».

Pour Said  Djellab, l’ouverture récente du passage frontalier Mustapha Ben Boulaid, à Tindouf, «a permis aux opérateurs algériens de se lancer directement dans les opérations d’exportation et de transport de marchandises avec des camions semi-remorque de transport des marchandises».

Lors de sa visite au stand dédié à l’exposition des produits du groupe spécialisé dans l’électronique et électroménagers Said Djellab a indiqué que son ministère «œuvrerait à la promotion du transport terrestre, à travers plusieurs accords qui seront conclus entre les deux pays. Le passage terrestre de Tindouf a permis de réduire la durée du transport de marchandises à 7 jours, une durée qui sera raccourcie à seulement 5 jours très prochainement».

Pour ce faire, un soutien sera apporté à la Société nationale de transports routiers Logitrans, afin qu’elle accomplisse son rôle dans le domaine de transport des différents marchandises algériennes à destination de la Mauritanie.

Actuellement, des bases logistiques dans la wilaya de Tindouf sont en  cours de réalisation en vue de permettre aux opérateurs de stocker les marchandises et de les acheminer vers la Mauritanie et l’Afrique de l’Ouest en général, en plus d’autres bases qui seront également créées dans la wilaya de Tamanrasset en 2019.

La Mauritanie représente un marché de 4 milliards de dollars d’échanges commerciaux, a estimé Said Djellab, soulignant que «l’Algérie devrait avoir sa propre part de marché. Le marché mauritanien connait une forte demande sur plusieurs produits algériens notamment dans les domaines des fruits et légumes, l’électronique, les détergents, le plastique, le matériel agricole, et les dattes».

Said Djellab a mis l’accent sur l’importance de créer des centres de maintenance des équipements algériens en Mauritanie, d’assurer les pièces de rechange et de former les jeunes mauritaniens en montage et maintenance, ajoutant qu’il était question d’examiner la possibilité d’initier des projets d’investissement dans ce domaine en Mauritanie.

La Foire des produits algériens qui sera inauguré ce soir à Nouakchott par le ministre du Commerce, Said Djellab et son homologue mauritanienne, coïncide avec la tenue en marge de cet évènement, du Conseil d’affaires algéro-mauritanien.

Le conseil d’affaires verra la tenue de plusieurs rencontres entre les opérateurs économiques des deux pays, ce qui permettra le renforcement de la dynamique que connait l’échange commercial bilatéral depuis 2017.

Une conférence sera organisée sur le passage frontalier entre l’Algérie et la Mauritanie. Dans le même contexte, plusieurs rencontres officielles entre  le ministre algérien du commerce  et des membres du gouvernement mauritanien figurent dans l’agenda de la Foire, pour examiner la possibilité de réduire les droits de douane sur les produits algériens, à même de permettre aux opérateurs algériens d’exporter aisément leurs produits.

Les conventions des échanges commerciaux bilatéraux conclues en 1996 seront mises à jour avant de s’orienter vers une convention d’échange commercial préférentiel entre les deux pays.

Yanis Oumakhlouf