mardi 23 octobre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Développement durable > Eau > Station UPW1.0: Issad Rebrab dévoile le business plan mondial

Station UPW1.0: Issad Rebrab dévoile le business plan mondial

Issad Rebrab,  le président du groupe Cevital vient d’annoncer  un business plan mondial pour la production de l’eau ultra pure. C’est ce qu’a révélé le patron de Cevital à l’issue du Salon international de l’industrie pharmaceutique, Maghreb-Pharma Expo-2018, qui s’est déroulé à la Safex (Alger).

Issad Rebrab, a affirmé que la filiale de Cevital, EvCon a préparé un programme ambitieux pour assurer un maillage planétaire. Ce plan consiste en la production des membranes de la station UPW1.0 en Algérie destinées à l’exportation vers l’Asie, l’Inde, l’Amérique du Nord, les Etats-Unis, l’Europe et l’Afrique, et devra être réparti par secteur.

«Durant ce salon, il y a eu beaucoup d’intention des laboratoires pharmaceutiques et d’autres opérateurs économiques, notamment dans l’industrie de l’agroalimentaire, à vouloir passer des commandes pour acquérir la station UPW1.0, car cette station peut intervenir dans cinq secteurs d’activité, comme le dessalement d’eau de mer, le traitement des eaux industrielles, l’agro-alimentaire et l’industrie pharmaceutique», a indiqué Issad Rebrab aux journalistes présents.

Selon le président de Cevital, l’entrée de la production de ces membranes aura lieu au mois de janvier 2019 dans la localité de Larbaâ, à Blida.

Issad Rebrab , le patron de Cevital, qui évalue à 99 % de la production destinée à l’exportation, a également affirmé que la société EvCon va débuter avec 2 centres dotés de 4 lignes de production, avant de passer, en juin 2019, à 25 centres, et à 50 centres de production vers la fin de la même année.

Ensuite, indique Issad Rebrab, EvCon va déployer 200 centres dès l’année 2020 avant d’atteindre 500 centres de production de membranes à long terme.

Pour Issad Rebrab «EvCon devra répondre à la demande du marché mondial. Concernant l’Algérie, on a tout à gagner, notamment l’eau ultra pure pour injection. On va passer très rapidement de l’importation à l’exportation, surtout que les grands producteurs mondiaux de l’industrie pharmaceutique ont manifesté leur intérêt pour tisser des partenariats. Ils sont conscients que c’est une machine unique au monde qui a reçu 189 brevets et demeure la seule technologie la plus protégée».

Yanis Oumakhlouf