jeudi 20 septembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Industrie > Compétitivité : Le ministre de l’Industrie lance une enquête au sein des entreprises
Youcef Yousfi, ministre de l'industrie et des mines

Compétitivité : Le ministre de l’Industrie lance une enquête au sein des entreprises

Une enquête nationale sur l’innovation au sein des entreprises algériennes a été lancée par le ministère de l’Industrie et des Mines pour évaluer leurs potentialités en matière de compétitivité et de développement industriel.

«Cette enquête, la première du genre, permettra de faire une évaluation sur l’innovation industrielle au sein des entreprises algériennes (publiques et privées), un volet primordial dans le développement et la compétitivité de chaque entreprise», a expliqué le chef de projet de jumelage Algérie-Union européenne Bendif Hocine, lors d’un séminaire international sur le management de l’innovation organisé à l’Institut national de la productivité et du développement industriel (INPED) de Boumerdes.

Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du jumelage institutionnel entre le ministère de l’Industrie et des Mines et un consortium européen (Espagne-Finlande-France) lancé en 2017, a été une opportunité pour les entreprises algériennes de faire valoir leur compétitivité.

«Une fois validées, les données de cette enquête seront exploitées par un système d’information dédié aux entreprises, créé dans le cadre de ce jumelage. Les résultats de cette enquête nationale permettront de constater les insuffisances et les avancées enregistrées par les entreprises publiques et privés dans le domaine de l’innovation, ce qui nous aidera à réaliser des progrès dans ce sens», a encore développé M. Bendif.

Concernant ce jumelage qui touche tous les secteurs de l’activité industrielle des filières agroalimentaires, ce responsable a révélé qu’«il existe aussi des entreprises spécialisées dans la production de matériaux de construction qui sont de plus en plus concernés par ce jumelage. Nous jugeons qu’il s’agit d’un secteur stratégique qui a réalisé une croissance très positive».

Estimant que «l’Algérie a pu atteindre l’autosuffisance dans plusieurs matériaux de construction ces dernières années», M. Bendif a affirmé que le ministère de tutelle a engagé une réflexion pour à innover dans ce secteur vital afin de répondre aux besoins et attentes du marché local, mais aussi pour se positionner sur les marchés extérieurs marqués par une concurrence rude.

Lamara Benarab