mardi 25 septembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > LaUne > Tourisme saharien: réduction de la durée d’octroi de visas pour les étrangers

Tourisme saharien: réduction de la durée d’octroi de visas pour les étrangers

Les opérateurs historiques du tourisme dans les wilayas du Grand-Sud algérien ont réitéré, aujourd’hui, leurs deux principales revendications pour relancer l’industrie touristique dans le Sahara algérien. Le tourisme saharien étant freiné par entre autres problèmes la durée d’octroi de visas pour les étrangers.

Lors d’une rencontre préparatoire qui les a réunies, ce matin à Alger autour de la saison du tourisme saharien, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Ben Messaoud, ces opérateurs ont interpellé les pouvoirs publics pour réduire la durée d’octroi des visas pour les touristes étrangers et à sécuriser les circuits touristiques, en sus de la mise à niveau de la ressource humaine activant dans ce  secteur névralgique.

Et si les intervenants se sont félicités des mesures récentes prises par l’Etat pour promouvoir la destination du Grand-Sud, tout en réduisant les prix des billets d’avion et des hôtels, il n’en demeure pas moins que le débat a été marqué par ses deux revendications qui, selon les opérateurs, handicapent cette activité et qui a fini, par ailleurs, par la fermeture de plusieurs agences de tourisme.

Du reste, ils ont proposé de numériser l’information touristique, de valoriser la formation de la ressource humaine, notamment les guides touristiques, et créer  des régions touristiques spécialisées dans le Grand-Sud, notamment par l’organisation d’un concours de la meilleure wilaya touristique du Grand-Sud et d’un Salon annuel du tourisme pour ces régions.

Prenant acte de ces revendications, M. Ben Messaoud indiqué que «l’Etat œuvrait à la réhabilitation du secteur du tourisme en général, et du tourisme saharien en particulier», non sans rappeler les conventions signées avec Air Algérie pour baisser les prix de 40%, outre la baisse des prix des séjours aux hôtels.

Concernant la communication touristique spécialisée, le ministre a révélé qu’«une convention sera signée avec le ministère de la communication, à la prochaine rentrée sociale, afin de permettre aux médias publics et privés d’accompagner le secteur du tourisme et faire la promotion des destinations touristiques de l’Algérie».

Evaluant la dernière saison touristique saharienne (2017/2018), le directeur général du tourisme, Zoubir  Sofiane, a indiqué que plus de 326 000 touristes ont été recensés dans les régions du Grand-Sud, dont 250 000 touristes étrangers, contre 170 000 recensés lors de la saison 2016-2017, affirmant que «les 14 wilayas du Grand-Sud comptent 370 agences de tourisme, ce qui représente 17 % du nombre total au niveau national, outre 203 établissements hôteliers et 79 sources thermales».

L.Benarab