dimanche 20 mai 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Industrie > Agroalimentaire > Commerce : les arômes libres à l’importation

Commerce : les arômes libres à l’importation

Les opérateurs de la filière alimentaire ont proposé un délai de 06  mois renouvelable pour permettre aux fabricants d’arômes de répondre aux besoins. Cette décision fait  suite à la levée de la suspension à l’importation de ces intrants alimentaires, a indiqué ce jour le ministère du Commerce dans un communiqué.

« La levée de la suspension des Aromes, qui s’inscrit dans le cadre des travaux de révision et de mise à jour de la liste des produits suspendus provisoirement à l’importation rentre dans le cadre de la démarche de concertation par filière prônée par le Ministère du Commerce et aux conclusions des réunions successives regroupant le consortium des producteurs d’arômes, l’Association des Producteurs Algériens de Boissons   (APAB) et les producteurs de biscuits.»Soutient cette même source qui tient à préciser que les opérateurs qui ont  marqué « leur adhésion aux mesures de sauvegarde de l’économie nationale, ont proposé un délai de six mois renouvelable, à partir de la date de levée de la suspension, qui constitue une étape de développement, permettant aux fabricants d’arômes de répondre aux besoins et aux exigences des utilisateurs d’arômes.Cette période sera ponctuée de réunions d’avancement mensuelles des opérateurs concernés.»

« Dans ce cadre, un engagement par les opérateurs utilisateurs d’arômes a été pris pour intégrer graduellement les intrants de la filière ( Arômes) dans la production des boissons, jus produits laitiers et biscuit. Ces intrants sont désormais libres à l’importation à la condition d’accomplissement, par les opérateurs intéressés et chacun en ce qui le concerne, des procédures de domiciliation bancaire exigibles en la matière.»Précise le communiqué du département de Said Djellab.

Pour rappel 851 produits relevant de 45 catégories de marchandises sont soumis au régime des restrictions à l’importation depuis janvier 2018, et ce, jusqu’au rétablissement de l’équilibre de la balance des paiements.

Outre la suspension d’importation de ces 851 produits, des mesures à caractère tarifaire ont été instaurées dans le cadre de l’encadrement des importations.

S.C