jeudi 20 septembre 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Economie > Faibles échanges commerciaux entre l’Algérie et les pays du Maghreb, selon le CNIS 

Faibles échanges commerciaux entre l’Algérie et les pays du Maghreb, selon le CNIS 

Les échanges commerciaux entre l’Algérie et les pays du Maghreb  sont plutôt faibles,  comparativement à ceux  que notre pays entretient avec  d’autres partenaires comme la France, l’Espagne, l’Italie, la Grande Bretagne, la Turquie ou même les Etats-Unis,  géographiquement éloignés de l’Algérie. C’est ce que nous apprend la liste des principaux pays clients de l’Algérie, établie par le Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes.

Selon cette liste, l’Algérie entretient avec l’Espagne une relation privilégiée depuis janvier 2018 puisqu’elle y réalise le plus gros de ses exportation, soit 13,3%  et  943 millions de dollars.  Dans ce classement, l’Italie vient en deuxième position avec  des exportations   de l’ordre de 892 millions de dollars, soit 12,56% puis la France avec 775 millions de dollars, c’est-à-dire 10,9%. Les Etats-Unis arrivent  en 4ème position avec 634 millions de dollars et enfin la Grande Bretagne avec 490 millions et un pourcentage de 7%.  La Tunisie et  le Maroc se classent en bas de la liste avec respectivement  154 millions de dollars et 135 millions de dollars.

Pour ce qui est des principaux pays fournisseurs de l’Algérie, l’on retrouve toujours la chine en tête de liste avec 1,09 milliards de dollars, ce qui représente 15,2% des importations algériennes,  et la France avec 712 millions de dollars, soit 9,9% des importations, l’Italie avec 616 millions  de dollars (8,5% des importations), l’Espagne avec 567 millions de dollars (7,9%) et enfin l’Allemagne avec 458 millions de dollars, soit 6,3% des importations de l’Algérie.

Pour rappel, les chiffres du CNIS font ressortir qu’au premier trimestre de l’année 2017, les échanges commerciaux avec les pays de l’UMA connaissent une baisse de l’ordre de 65%, par rapport au premier trimestre de l’année 2016. En effet, le volume global des échanges avec ces pays était de 579 millions de dollars, il a chuté jusqu’à atteindre 203 millions de dollars Us en  2017.

K.M.B