jeudi 16 août 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > DZentreprise > Complexe des textiles Tayal : l’usine de filature Denim à l’essai
Maquette complexe textile Tayal

Complexe des textiles Tayal : l’usine de filature Denim à l’essai

Le démarrage de la première usine de filature du Complexe des textiles Tayal, implanté dans la zone industrielle de Sidi El Khatab à Relizane  a été effectué le 15 mars  et se poursuivra en mode d’essai jusqu’au 15 avril 2018 pour l’ensemble de la ligne filature Denim.  Tel qu’il est annoncé dans le communiqué  du ministère de l’industrie et des mines, Les essais se feront d’une manière progressive pour chaque  phase de process.

Durant cette première période, la production sera de 20 tonnes/jour  et  par équipe. Elle s’organisera  progressivement,   pour arriver finalement  au régime de 03 équipes/ 24 heures. Au fur et à mesure, les installations de tissage, de finissage de tissus Denim et pour la confection, seront réceptionnées  et ce, jusqu’à la fin de l’année en cours.

L’usine de filature de tissu Denim et non Denim, dispose d’une capacité de production de 30millions de mètres/an. Elle est détenue à 51% par des actionnaires représentés par des entreprises publiques Algériennes à savoir, C&H, TEXALG et la SNTA et  49% par la Société Turque Intertay, filiale du groupe Turc Taypa. Ce partenariat a donné naissance à l’entreprise mixte algéro-turque Tayal.

Ce partenariat avait pour objectif de réaliser, dans un premier temps, d’un complexe intégré de  production de tissu et d’habillement composé de huit usines, avec un potentiel de production avoisinant les  44 mètres linéaires v pour le tissage , 12 200 tonnes  pour la filature et enfin 30 millions de pièces  entre pantalons, tricots, chemises. 60% de ces produits  sont destinés à l’export.

Pour la seconde phase, il est question d’installer 10 usines  qui seront spécialisées dans la fabrication des matières premières des tissus, soit la fibre synthétique. Elles fabriqueront également des tissus techniques et linge de maison.

Pour rappel, le Complexe  des textiles de Relizane a nécessité un investissement de 170 milliards de dinars. 25 000 personnes y seront recrutées au bout de la deuxième phase de son développement.

S.C.