jeudi 19 juillet 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > DZentreprise > GE AlgeriaTurbine, entrée en production fin 2019
Mise de la première pierre du complexe de GE Algeria Turbine

GE AlgeriaTurbine, entrée en production fin 2019

Unique en son genre en Afrique, General  Electric Algeria , complexe de fabrication de turbines,  implanté  dans la wilaya de Batna a été  créé  dans le cadre d’un partenariat  algéro-américain, noué en 2014 entre  le groupe public  Sonelgaz et General Electric. L’entrée  en phase de production du complexe  est prévue  pour  le début de l’année 2019, a récemment annoncé le ministre de l’énergie, Mustapha Guitouni.

Le complexe, qui  a été réalisé dans le cadre du programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui prévoit la production de 8000 mégawatts à l’horizon 2024 et 8000 autres en 2028,  produira dès sa mise en service,  1 500 Mégawatts qui seront dirigés vers la centrale électrique d’Oumèche, dans la wilaya de Biskra, afin de renforcer l’approvisionnement en électricité.

La production  sera ensuite de l’ordre de 2 500 Mégawatts tous les deux ans, jusqu’à l’année  2024. Il est destiné pour  la production de turbines à gaz, les turbines à vapeur, les alternateurs et systèmes de contrôle-commande.

Ce complexe industriel est composé de quatre usines  de fabrication de turbines à gaz de 100 à 300 MW, de turbines à vapeur de 50 à 160 MW, d’alternateurs couplés aux turbines afin de convertir l’énergie mécanique en énergie électrique ainsi que des systèmes de contrôle-commande  pour équiper les turbines fabriquées dans les deux premières usines.

Ce projet a nécessité un investissement de 300 millions de dollars, soit 233 millions d’euros. Il permettra de créer 1000 postes d’emplois au démarrage, avec le recrutement immédiat de 400 personnes. Les 600 autres seront recrutées, au fur  et à mesure que le projet avance.

General  Electric Algeria  Turbine  est détenue à 51% par Sonelgaz et 49% par GE Industrial, filiale de General Electric. Ses  principaux  objectifs sont : répondre à la demande croissante en énergie du pays, encourager la fabrication locale, assurer le transfert du savoir et surtout créer des emplois et assurer des formations aux jeunes.

K.M.B