samedi 23 juin 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > BTPH > Bientôt une usine pour ciment écologique à Bellara-Jijel

Bientôt une usine pour ciment écologique à Bellara-Jijel

Du ciment écologique, c’est-à-dire contenant un taux infime de CO2, sera produit en Algérie  avec la construction d’une usine  en partenariat avec des entreprise  émiratis et  indiennes, dont l’installation est prévue dans la zone  industrielle de Bellara dans la wilaya de Jijel.  L’information a été donnée à l’APS par le responsable local de l’environnement  qui précise que cette future usine aura un potentiel de production de 02 millions de ciments. Cette quantité est destinée à la fois au marché national et à l’exportation.

Cette cimenterie, première de son genre en Algérie, sera installée sur une superficie de 20hectares, et dispose d’un délai de réalisation de 18 mois. Elle produira du « ciment vert », c’est-à-dire un ciment qui ne sera pas nuisible à l’environnement. Le principe de fonctionnement de cette usine, comme il est expliqué par le directeur de l’environnement, est de recycler et valoriser les déchets de la centrale électrique et du complexe sidérurgique de Bellara.

Le partenaire indien qui  possède déjà des cimenteries produisant du  « ciment vert », situées dans des agglomérations urbaines,  dans plusieurs régions du monde, maîtrise cette technologie  de la valorisation des déchets, ne manquera pas de transmettre ce savoir à la partie Algérienne.  C’est dire aussi que cette usine n’est pas traditionnelle et qu’elle sera réalisée selon des critères technologiques  qui ont cours dans les pays développées et  répondra à toutes les exigences touchant au respect de l’environnement.

Avec la mise en marche de cette usine, la région d’El Milia dans la wilaya de Jijel, bénéficiera de 143 postes d’emplois directs. Cela portera également  au nombre de trois  les unités industrielles  implantées  sur le site de Bellara qui, devient ainsi un important pôle de l’industrie aussi bien à l’échelle locale qu’à l’échelle nationale, compte tenu de l’intérêt que présentent ces projets.

Yasmine Meddah