mardi 14 août 2018
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Développement durable > Agriculture et Pêche > Clôture du 2ème Med Mag Oliva Algérie2018
Med Mag Oliva Algérie2018
Med Mag Oliva Algérie2018

Clôture du 2ème Med Mag Oliva Algérie2018

La 2ème édition du Salon international de l’Olive, Huile d’Olive Process et dérivés de l’olivier «Med Mag Oliva Algérie2018 », placé sous le thème « pour une amélioration quantitative et qualitative » a pris fin ce samedi 10 mars.

Les organisateurs de cet évènement – eux même conditionneurs d’huile d’olive -s’est déroulé sur 4 jours dans l’enceinte du palais des expositions Safex à Alger, se sont déclarés très satisfaits. « 80 exposant, entre Algériens et étrangers, ont pris part cette année édition, c’est mieux que la première édition et c’est normal, c’est un salon qui grandit. L’amélioration est palpable également  au niveau de la qualité des produits exposés que ce soit pour l’olive ou l’huile d’olive et, j’en suis très satisfait », affirme Samir Gani, organisateur du Salon qui se dit confiant  de l’élan positif  que prend la culture oléicole en Algérie.

« Avec le programme qui prévoit de nouvelles plantations d’oliviers et l’introduction   de nouvelles variétés, il faut dire que  le cadre est propice au développement du secteur en Algérie, il faut juste un accompagnement des acteurs de la filière afin de produire une huile d’olive Algérienne de qualité et prête à être présente sur les marchés internationaux ». D’où la participation des entreprises étrangères venues présenter une technicité et un savoir-faire et de nombreux acteurs de cette filière oléicole en plein essor dans notre pays.

La participation des sociétés internationales, représentée par quatre pays à savoir, l’Italie, l’Espagne, la Turquie et la Syrie ,pays producteurs d’olive et d’huile d’olive et détenteurs  d’un savoir –faire et d’une technologie a pour objectif de faire bénéficier les acteurs de la culture oléicole en Algérie de toutes les expériences  afin de  donner un nouvel essor à une filière dont les possibilités  de développement sont  très grandes.

« Le potentiel de production existe surtout pour cette année où la cueillette est très bonne, mais nous manquons encore de savoir –faire en matière de triturage,  d’extraction, de stockage , de conditionnement et  surtout de packaging pour mettre en évidence les produits. L’huile d’olive est un produit  noble et mérite d’être entreposée dans des emballages de luxe », explique Samir Gani qui dit accorder une importance certaine à la qualité des emballages, ce qui donnera  une valeur ajoutée au produit. « Il est à remarquer que des efforts se font au niveau du packaging et, c’est une bonne chose ».

K.M.B