mardi 22 août 2017
Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Accueil > Développement durable > « Les bâtisseurs des Oasis »: construire moderne avec des matériaux amis de l’Environnement
BDO

« Les bâtisseurs des Oasis »: construire moderne avec des matériaux amis de l’Environnement

Construire des maisons dans la palmeraie en adoptant deux  techniques ;  celle de l’ossature poteau-poutre classique et courante   accouplée à celle  qui consiste en un habillage extérieur fait de pierre et de chaux, deux matériaux locaux,  ainsi que l’emploi  entre les deux parois,  du  roseau comme isolant naturel. C’est là, une des   innovations  que Daddi Addoun  El Khoudir  entend répandre dans ses activités de construction, souhaitant ainsi  apporter sa contribution à  la diffusion d’une culture environnementale favorable au développement durable.

Valoriser les matériaux locaux, préserver la spécificité  architecturale des régions du sud, dont il  est originaire et, garantir  l’efficacité énergétique des constructions, sont les trois piliers  sur lesquels repose le projet de Daddi Addoun,  concrétisé  en une entreprise qui portera le nom aussi poétique que  prometteur, « les bâtisseurs des Oasis ».

L’éco-construction, cela fait des années qu’il s’y intéresse. Ingénieur en bâtiment, il ne pouvait que verser dans cette tendance d’autant qu’il  travaille depuis de longues années dans l’entreprise familiale crée en 1997 à Berriane dans la wilaya de Ghardaïa. Daddi Addoun  El Khoudir, revient pour nous sur le parcours qui l’a conduit à s’intéresser à l’éco-construction  «  c’est tout naturellement que l’entreprise a élargi ses activités au domaine du bâtiment. Nous avions commencé par  les travaux de plomberie et de chauffage puis, nous avions diversifié nos services vers la réalisation de réseaux divers tels que le gaz naturel et l’alimentation en eau potable.  Entre 2002 et 2003, nous nous  sommes lancés dans le bâtiment et nous comptons à notre actif des projets clé en main comme le siège de Sonelgaz à Ghardaïa, de plusieurs projets pour des particuliers. Nous avons également développé une activité  de menuiserie  pour permettre une meilleure maîtrise de  la chaîne de valeur et garantir le respect de nos engagements sur les délais.».

 En fait, construire dans le sud exige une adaptation aux conditions climatiques caractérisées par un  ensoleillement important, c’est pour cette raison que le choix de la pierre et de la chaux  est judicieux «  ces deux matériaux permettent l’efficacité énergétique tout comme le fait d’avoir de petites fenêtres permet un éclairage naturel et minimise les échanges de chaleur » explique Daddi Addoun El Khoudir

Il ajoutera  « Le challenge véritable consistera pour nous à offrir des bâtisses qui allient  le confort de la vie moderne,  le  respect de l’environnement et les exigences du développement durable et qui soient accessibles à de  larges couches sociales. Cela passera à notre sens par le recours à l’énergie solaire à la place de l’énergie fossile pour l’alimentation électrique, l’emploi de matériaux locaux à haute performance énergétique et le respect des cachets architecturaux locaux et des exigences urbanistique ». Tient à préciser l’éco-entrepreneur avant d’enchainer  «  Je suis  actuellement en phase de lancement de  mon entreprise de construction. Le programme Européen Switchmed Eco-entrepreneuriat m’a beaucoup aidé  en m’affectant des coachs qui m’ont assisté à préciser  avec finesse mon concept d’affaire et mon offre de valeur, à élaborer mon Business plan et  à construire les outils de ma campagne Marketing. Mais l’aide la plus précieuse que le programme m’a offerte  est certainement l’opportunité de rencontrer de nombreux et fervents croyants en la cause de l’environnement et du développement durable. En effet, autant à Alger qu’à Barcelone, où j’ai pris part aux activités de l’évènement Switchmed-connect 2016, j’ai rencontré beaucoup de personnes qui ont cru en mon projet et qui m’ont incité et encouragé à aller de l’avant »

Daddi  Addoun,  de par   l’expérience acquise dans le domaine de la construction  pendant des années, est conscient des contraintes qui caractérisent ce domaine à commencer par  la rareté  de  la main d’œuvre qualifiée et  maîtrisant les procédés de construction  ancestraux, sans oublier la concurrence déloyale qui se manifeste par la pratique de prix de vente bas au détriment de la qualité et  du respect des normes de construction. Il dira à ce propos « Nous assumerons nos responsabilités sociétales en contribuant à former la main d’œuvre ,  à promouvoir auprès de notre clientèle potentielle la culture environnementale et normative et à interpeler l’administration  pour plus de contrôle sur l’application de la règlementation et la saine concurrence.»

Khadidja Mohamed Bouziane